Guinée : quand le mazout de RusAl pollue l’environnement, à Fria

0
665
Depuis quelques jours, la rédaction locale de Guineenews© a constaté la présence du dépôt d’un liquide noir qui ressemblerait au mazout dans les eaux de ruissellement en provenance des canivaux creusés par la société RusAl pour le drainage des résidus de la bauxite, de la soude des eaux pluviales  et autres liquides.
Pour en savoir plus, votre quotidien électronique a pu joindre un travailleur de la société qui a strictement requis l’anonymat. Il a accepté de nous donner en quelques phrases la provenance de ce liquide et de son origine.
« Ce que vous avez constaté dans les eaux de ruissellement à partir des cannivaux qui sont creusés pour drainer l’eau, les résidus etc… est bel et bien du mazout qui s’est déversé lors d’une mauvaise manoeuvre pendant le serrage d’un boulon des tuyaux du dépotage à la rue 17, un secteur de l’usine ; c’est en ce moment que le mazout s’est versé et on a nettoyé le sol à grande eau et drainé les résidus dans les cannivaux. Ce n’est pas fait exprès mais toujours est il que c’est du mazoute et les eaux de ruissellement en provenance de la société passent dans les cannivaux, puis par le barrage à boue jusqu’à se déverser dans le Konkouré », a-t-il confié.
« Le déversement de cet type de liquide inflammable cause un véritable problème d’environnement et de santé publique. En déversant le mazout dans les eaux de ruissellement, ça détruit non seulement le couvert végétal en ce temps de changement climatique où le régime pluviométrique est perturbé en ce moment, mais aussi la contamination des cours d’eau sur le fleuve Konkoure surtout quand on sait celui-ci une source importante pour les populations urbaines. Que dire la menace de vie des espèces aquatiques qui y vivent ? Il est temps que le gouvernement sévisse pour éviter que ce type d’accident arrive au futur dans cette usine puisque ce n’est pas la première fois que ça se passe à RusAl », a déclaré Dr Youssouf Boundou Sylla, spécialiste en environnement et en développement international.
Saisi de cette situation, Zao Guilavogui, le directeur préfectoral de l’environnement a instruit son chef section environnement d’enquêter sur ce problème afin de trouver une solution avec les responsables de la société.
Toutes tentatives pour avoir un repondant au niveau de la société sont restées vaines.
Le mazout est un combustible hydrocarbure qui a un pourcentage calorifique très élevé. Il est beaucoup utilisé à l’usine RusAl dans les chaudières  du groupe énergetique pour la production de la vapeur et aussi dans les fours pour calciner l’hydrate afin d’avoir l’alumine.
Nous y reviendrons.