Guinée-Saisie record de drogue : la BAC 10 intercepte 100Kg de cocaïne dans une villa à Nongo

0
411

La Guinée est-elle devenue la plaque tournante de la drogue ? En tout cas, une centaine de kilogrammes de cocaïne viennent d’être saisie par la Brigade Anti-Criminalité (BAC) numéro 10 de Sonfonia dans une villa, dans le quartier Nongo-Tadi, commune de Ratoma, en haute banlieue de Conakry. La présentation a eu lieu ce jeudi 14 janvier à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ).

C’est le commissaire Damantang Kéita, de la Division Stupéfiants et également chef section lutte contre la drogue dure à la Direction Centrale de la Police Judiciaire, qui a procédé au test de confirmation sur les échantillons pris au hasard devant les journalistes.

Dans son intervention, le directeur général adjoint de la police nationale, le Contrôleur général, Mamadou Camara a rappelé qu’il s’agit d’une saisie rare dans les opérations de lutte anti-drogue en Guinée.

« Sur instruction de ma hiérarchie, j’ai eu la mission de conduire et de mettre à la disposition de la direction centrale de la police judicaire qui a en son sein une division chargée des stupéfiants, une importante quantité de drogue saisie par la BAC 10 de Sonfonia, dans la commune de Ratoma», a-t-il déclaré.

Interrogé, le commandant adjoint de la BAC 10 de Sonfonia, Mamadou Bella Barry, a indiqué que cette saisie a été possible grâce à la collaboration d’un citoyen.

«… Notre unité a mis en place une équipe qui s’est rendue dans une villa dans le quartier Nongo-Tadi, dans la commune de Ratoma au bord de la mer. Sur les lieux, le gardien a pris la fuite et il est resté introuvable. Poursuivant notre recherche, nous avons découvert des sacs à dos remplis de plaquettes de cocaïne. Après vérification, nous avons trouvé 100 plaquettes de cocaïne et chacune d’elles, pèse 1kg », a-t-il expliqué. 

Pour sa part, le Colonel Idrissa Camara, coordinateur général des BAC est revenu sur les circonstances dans lesquelles la drogue a été saisie avant de rassurer que les enquêtes se poursuivent pour traquer les auteurs.

« Dans la journée du mardi 5 janvier 2021, j’ai été informé par un de mes commandants qu’ils sont en train de mener une opération dans le cadre de l’exploitation d’un renseignement d’un citoyen. Après tout, ils m’ont remonté l’information qu’ils ont trouvé des sacs à dos pleins d’objets inconnus. Aussitôt, j’ai donné instruction d’envoyer le colis à leur base. Quand je suis venu sur les lieux et après vérification, ma hiérarchie m’a instruit de placer les colis dans un lieu sûr. C’est ce qui fut fait.  Pour l’instant, il n’y a personne sur les lieux et les enquêtes continuent… », a-t-il annoncé.   

Lire vidéo: