Guinée : Scandale financier à l’Église Protestante Évangélique de Kindia

août 15, 2018 11:12
0

Mauvaise gestion des ressources humaines et des ressources financières, gestion clanique et familiale. En un mot le règne de l’injustice et de la corruption ont fini par ternir l’image de l’Eglise Protestante Evangélique de Kindia.

Ce temple de Dieu où la moralité et la justice doivent régner, est devenu un lieu de confusion où l’injustice cohabite avec la corruption… L’Église protestante qui abrite des écoles de grande renommée comme STÉPHANE et EMMAÜS, dans la ville de Kindia, est malheureusement devenue un lieu d’affaires…

« Nous vivons une période très spéciale. Du jamais vu dans cette église. En tant que fidèle, j’ai honte de ce qui se passe ici. Notre église est divisée en deux clans. Ce qui est très inquiétant. La religion est différente de la politique. On ne doit pas non plus y parler de la corruption. Nous sommes tous déçus de ce situation», regrette un des fidèles de cette Église qui a préféré garder l’anonymat.

Tout est parti lorsqu’une nouvelle équipe est arrivée à la tête du Comité Exécutif National  dans le premier semestre de 2017.  A l’arrivée de cette équipe, plusieurs décisions ont été prises pour redresser certains maux qui ont longtemps paralysé l’Église Protestante Évangélique et les écoles. Après avoir fait l’état des lieux, l’équipe aurait constaté que les écoles EMMAÜS et STÉPHANE de Sarakoléah, étaient gérées par un clan  et par  une famille avec un trou de 10 millions de francs guinéens.

Selon nos investigations, Antoine Fara Kamano qui a servi en tant que proviseur de  l’école Stéphane a été mis dehors par les responsables de l’Église à cause de la mauvaise gestion et l’injustice.

Certaines sources proches de l’église nous apprennent que dans ces écoles,  on retrouvait les frères de même famille, le père, la mère et le fils.  Pourtant, l’Église devrait toujours servir d’exemple dans la lutte contre le népotisme. Le nouveau comité exécutif national de l’Église Protestante Évangélique de Guinée aurait pris une mesure pour mettre fin à ces pratiques dans la congrégation.

Frustré suite à son renvoi, l’ancien directeur, Antoine Fara Kamano a mis sur pied  une nouvelle école avec un groupe composé de membres de l’église. Ecole concurrente des écoles STÉPHANE et EMMAÜS

Suivant notre investigation, nous avons rencontré un pasteur  dont le nom sur toutes les lèvres au sein de l’Église. Mais celui-ci, tout en admettant l’existence d’un malaise au niveau de leur institution religieuse, n’a pas  souhaité s’exprimer sur ce dossier arguant qu’il n’a reçu aucun mandat ni de son église ni du comité exécutif national.

Plus les jours passent, plus la situation s’empire dans cette église. Le bâtiment qui sert de  logement au pasteur est dans le viseur du groupe des frondeurs à la solde du pasteur sortant. Cette équipe qui s’oppose au départ de l’ancien pasteur, a déjà trouvé un refuge pour ce dernier dans le quartier et se dit prêt donc à transformer l’unique logement du pasteur entrant en  une salle de classe pour  empêcher le promu de venir s’installer dans l’enceinte de l’Eglise. Celui-ci d’ailleurs se prépare  pour venir procéder à la cérémonie de passation.

Aujourd’hui, au niveau de l’Église Protestante Évangélique de Kindia la tension monte au jour le  jour entre partisans et opposants du nouveau pasteur.

A signaler que des accrochages ont été enregistrés entre un pro-pasteur et le nouveau gestionnaire dans l’enceinte de ladite Église. Alors si rien n’est fait pour calmer les ardeurs des uns et autres, dans les jours à venir, la situation pourra se détériorer dans ce temple de Dieu. Affaire à suivre.