Guinée : SMB-Winning affirme ses ambitions pour la Guinée

juillet 6, 2018 3:23
0

Suite à la tenue de leur assemblée générale en date du 28 juin, les trois actionnaires historiques du consortium SMB-Winning confirment leur projet de raffinerie et de chemin de fer annoncé en décembre 2017. Ils affirment aussi leurs ambitions pour participer au développement d’une filière intégrée de l’industrie minière en Guinée.

Conakry, République de Guinée, le 28 juin 2018 – Suite à l’assemblée générale des actionnaires de la SMB, en date du 28 juin 2018, le consortium SMB-Winning, acteur majeur du secteur de la bauxite au niveau mondial, réaffirme son engagement au côté de la République de Guinée pour développer le projet industriel de Boké au bénéfice de toutes ses parties prenantes. Le commissaire aux comptes PricewaterhouseCoopers a confirmé l’excellente tenue financière de la SMB et validé les comptes sans réserve.

Les trois actionnaires historiques du projet SMB (UMS, Winning Shipping et Shandong Weiqiao) ainsi que l’État via la société de patrimoine étatique Soguipami se sont déclarés confortés dans leur ambition industrielle par la signature d’un protocole d’accord avec le gouvernement guinéen en date du 22 mars 2018. Ce protocole d’accord porte sur la construction d’une raffinerie d’alumine ainsi que d’une ligne de chemin de fer de 135 kilomètres, soit un investissement total estimé à 3 milliards de dollars US. Rappelons que le consortium a investi plus de 1,1 milliard de dollars en République de Guinée à ce jour.

La signature de ce protocole d’accord découle de l’obtention de deux nouveaux Permis de recherche à Santou et Houda qui doit permettre à la SMB d’atteindre ses objectifs de production de 50 millions de tonnes à l’horizon 2020. La phase de construction, prévue pour démarrer dès 2019, devrait créer 10 000 emplois et mobiliser les entreprises locales expertes en génie civil, carrière, constructions et services. La raffinerie sera installée à Dapilon, dans la Zone Économique Spéciale de Boké. Une fois désenclavée par le chemin de fer, la Zone de Boké, Boffa, Télimilé deviendra pour le Consortium un corridor de croissance agricole et de développement de PMEs sous- traitantes.

Plus largement, la SMB est engagée dans la mise en œuvre d’une politique RSE exigeante, tant en ce qui concerne ses fournisseurs et sous-traitants, notamment à travers des politiques d’approvisionnement local ambitieuses, qu’en ce qui concerne ses propres employés. Ainsi, en 2018, les opérateurs nationaux organisés en coopératives ont transporté plus de la moitié des 17 millions de tonnes produites sur les six premiers mois de l’année. De plus, les petits transporteurs vont être redéployés vers de nouvelles coopératives autour de transporteurs professionnels, toujours en privilégiant les structures de la région de Boké. Ce transfert doit se faire dans le respect des normes de Santé, Sécurité et Environnement internationales afin de ne pas compromettre le projet. La SMB est également en avance en matière de ressources humaines avec 7 663 employés dont 91% d’employés Guinéens.

« Nous serons jugés sur notre capacité à contribuer à la création d’une industrie de transformation locale de nature à créer plus d’emplois et de valeur ajoutée nationale. En nous engageant ainsi dans la durée et dans les investissements de capitaux, nous poursuivons nos efforts pour asseoir les bases d’une filière intégrée de l’industrie minière en Guinée. Le développement des capacités de la main d’œuvre locale, des fournisseurs locaux de biens et services sont un impératif de notre succès », a déclaré Fadi Wazni, Président du conseil d’administration de la SMB.

 

À propos de la Société Minière de Boké

Fondée en 2014, la SMB regroupe trois partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium, forte de 160 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de 45 milliards de dollars US. Depuis sa création, le consortium a investi plus de 1 milliard de dollars US dans ses activités extractives dans la région de Boké. Le consortium, qui emploie directement plus de 7 500 personnes, a également construit et gère deux terminaux fluviaux.