Guinée : trois départements ministériels unissent leurs efforts pour « une seule santé »

janvier 25, 2019 9:21

Les récentes épidémies qu’ont connues certains pays de la sous-région, notamment la Guinée, la Sierra Léone et le Libéria, ont mis à nu les faiblesses du système de communication en matière sanitaire dans ces pays. Pour éviter de telle crise à l’avenir et étant donné que la plupart des maladies humaines sont d’origines animales, les trois départements de la pyramide sanitaire : humaine, animale et environnementale se sont réunis pour élaborer une stratégie cohérente de communication qu’ils ont appelée « une seule santé ».

Ce vendredi 25 janvier 2019, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique en partenariat avec les départements de l’Elevage et de l’Environnement, a organisé dans un réceptif hôtelier de la place, un atelier de validation officielle de la stratégie nationale de communication de la plateforme nationale « une seule santé ». Cette stratégie est l’une des composantes du projet régional visant à améliorer les systèmes de surveillance des maladies (REDISSE) en Afrique de l’Ouest. Ce projet financé par la Banque Mondiale a pour « est de favoriser la mobilisation des populations pour un changement de comportement et d’assurer une meilleure lisibilité des interventions en une seule santé, humaine, animale et environnementale», a déclaré le coordinateur du Projet REDISSE, le Dr Moustapha Grovogui.

« Cette stratégie de communication permettra aussi de manière méthodique et intégrée à attaquer les problèmes de communication de telle sorte que s’opèrent progressivement des changements de comportements. Sans communication, il n’y pas de résultats, sans résultats, il n’y a pas d’impacts sur les communautés.  C’est pourquoi, les spécialistes des trois départements se sont réunis depuis plus de 6 mois pour élaborer une stratégie cohérente de communication qui permet à tous les acteurs au niveau de la pyramide sanitaire d’avoir les outils appropriés et adaptés à nos contextes en terme de communication en une seule santé », ajoute-t-il.

Pour sa part, le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en Guinée, représentant les autres partenaires techniques à ladite cérémonie, a expliqué l’importance d’une stratégie de communication dans le domaine de la santé.

« La santé n’est pas isolée du secteur de l’élevage, de l’environnement mais n’est pas aussi isolée du secteur agricole ou du secteur des finances et de la planification. L’approche « une seule santé » est donc incontournable pour la gestion des problèmes de santé et de développement dans nos pays. Donc, il est important d’avoir un système de communication efficace pour surveiller d’abord les événements, les rapporter en temps réel, et pouvoir détecter les menaces et y apporter une riposte rapide. La Stratégie de communication a aussi une vocation d’intégration régionale.  Elle permet de mobiliser des ressources matérielles, que ce soit à l’intérieur du pays ou à l’extérieur avec des bailleurs de fonds pour répondre aux défis de sécurité sanitaire et du défi de développement dans le pays », a indiqué le Dr Georges Alfred Ki-zerbo.

Dans son discours de circonstance, le ministre de l’Elevage a aussi vanté le rôle essentiel que joue la stratégie de communication pour réduire les risques de l’épidémie.  Selon lui, « la stratégie de communication permet de collecter et de partager l’information à différents niveaux, tant au niveau des décideurs qu’au niveau des populations. Au niveau des populations, elle les permet de changer de comportements et au niveau des décideurs de prendre très rapidement les décisions qui s’imposent afin de mettre en place les mesures de prévention ou de guérisons des épidémies. C’est aussi un instrument très efficace qui permettra un échange avec les partenaires techniques et financiers qui nous appuient et d’échanger également au niveau de la sous-région avec les pays limitrophes afin qu’il y ait une meilleure coordination pour faire face à une pandémie qui pourrait nous menacer », a-t-il fait remarquer.