Guinée: un présumé escroc ivoirien mis aux arrêts par les hommes de Tiégboro

0
496

Un présumé escroc de nationalité ivoirienne qui se faisait passer pour un chef d’entreprise de levée de fonds pour appuyer les petites et moyennes entreprises, a été interpellé par les hommes des services spéciaux à la présidence chargés de la lutte contre la drogue et le crime organisé du Colonel Moussa Tiégboro Camara.

Qu’est-ce qui est reproché à Jean-Baptiste Pétangué « Camara » ?

Le commissaire Foromo Soropogui a tenté d’expliquer aux médias présents, les circonstances de son arrestation:

« Nous avons démantelé un réseau d’escrocs spécialisé dans la soustraction de fonds.  Jean-Baptiste Pétangué Camara, ivoirien de nationalité, est rentré s’installer en Guinée pour des fins d’escroquer de nos concitoyens. Il s’est installé au début à Bellevue avant d’aller à Kipé. Il a pris tout à crédit notamment son logement, ses équipements de bureau et même la voiture dans laquelle il circulait. Voilà un caractère qui prouve qu’il n’est pas crédible.

Au début de ses activités, il a contacté un certain Mathias pour lui chercher des documents administratifs pour la création de sa fameuse entreprise dénommée Négoce Sarl Guinée. Dans ses demandes, M. Jean Baptiste a indiqué qu’il s’agit de l’achat des produits tropicaux. Au lieu d’évoluer dans le cadre de l’achat des produits tropicaux, il s’est lancé dans une société de levée de fonds. Ce qui veut dire une société qui a la capacité de donner des prêts aux petites et moyennes entreprises (PME) dans le cadre agricole. Il a mis des banderoles au niveau de son bureau uniquement pour tromper les citoyens guinéens. Il dit que toute personne voulant des prêts, qu’il y a des conditions. Par exemple, pour avoir 500 millions de francs guinéens, il faut donner 50 millions pour le frais de traitement des dossiers pour une durée de trois mois. Des dizaines de personnes ont payé différents montants. Il voulait tout simplement qu’au cours des trois mois, se frayer un chemin en laissant nos pauvres citoyens dans la détresse.

C’est une des victimes qui a vite soupçonné son caractère d’escroc qui nous a alertés. M Petangui a été interpelé pendant qu’il était prêt à quitter le pays. Il dit qu’il est venu avec un Registre de Commerce et de Crédit Mobilier (RCCM)  de la Côte d’Ivoire. C’est sur la base de ce dossier qu’il travaillait en Guinée. Avec tout son sale boulot, il est très serein. C’est un récidiviste en Côte d’Ivoire pour les mêmes faits d’escroquerie. C’est du même genre que QNET», a-t-il expliqué.

Interrogé, Jean Baptiste Petangué a donné sa langue au chat.

Lire la vidéo :