Guinée: vers la tenue du 1er Forum international pour le financement durable de la sécurité sanitaire

0
150

En vue d’appuyer la démarche de mobilisation des ressources financières pérennes pour la sécurité sanitaire en Guinée, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), en coordination avec l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Système des Nations-Unies (SNU) prévoit d’organiser le premier Forum international pour le financement durable de la sécurité sanitaire en Guinée.

L’annonce a été faite dans la matinée de ce vendredi 10 janvier 2020, à la faveur d’une conférence de presse organisée à cet effet. Selon les organisateurs, le thème retenu pour cette manifestation est: « Engager pour la sécurité sanitaire ». Cela, pour contribuer à la mobilisation des ressources financières domestiques durables pour la sécurité en Guinée.

Selon les organisateurs, ce forum s’étendra sur deux jours, notamment les 15 et 16 janvier 2020 à l’hôtel Noom, avec la première une journée consacrée aux panels de discussions sur les problématiques liées à la sécurité sanitaire et les opportunités de financement. Ces panels regrouperont des spécialistes qui exposeront sur différentes questions portant notamment sur le système de santé, le financement participatif et la mise en place des partenariats publics privés dans le système de santé.

Quant à la deuxième journée, elle sera orientée sur la mobilisation effective du secteur privé, des partenariats bi et multilatéraux et de la diaspora, tout en ouvrant une fenêtre que les projets déjà réalisés et qui ont eu un impact, mais aussi il sera question de mettre en exergue les résultats déjà obtenus.

Dans son discours d’orientation, le Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique a rappelé que la récente crise de la maladie à virus Ebola que le pays a connue entre 2014 et 2016 a eu des répercussions socio-économiques et sanitaires très importantes, ayant du coup entraîné une baisse de l’ordre de 2,1% du taux de croissance économique.

« Ceci dit, grâce à la vision éclairée et à la volonté à travers le Pr Alpha Condé, la Guinée s’est inscrite dans une démarche révolutive afin de renforcer les capacités nationales de prévention et de gestion efficaces de toutes éventuelles catastrophes sanitaires. Cela s’est matérialisé par la création  de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) », a rappelé le médecin colonel Rémy Lamah.

« Suite ce diagnostic institutionnel, poursuivra-t-il, le département de la Santé solliciterait appuyer l’ANSS au-delà de l’apport du gouvernement et des traditionnels partenaires bi et multilatéraux afin de diversifier les sources de revenus à travers notamment le partenariat public-privé, les financements innovants et la mobilisation des donateurs privés au niveau national et de la diaspora ».

Aux dires des conférenciers, ce premier forum regroupera 150 personnes dont des acteurs économiques nationaux et internationaux, mais également des membres de la diaspora guinéenne. Il est également souhaité de faire participer des Guinéens à ce forum de façon digitale en suscitant leur engagement via les plateformes digitales.

Contribuer au maintien d’un niveau optimal de préparation et de réponse afin d’atténuer les impacts des futures épidémies et  de contribuer à la mobilisation des ressources financières durables pour la sécurité sanitaire en Guinée à travers le secteur privé, les partenaires bi et multilatéraux, la diaspora et les contributions individuelles.

Tels sont entre autres objectifs recherchés par les organisateurs avec pour but ultime de créer une fondation qui sera appelée « Alliance pour la sécurité sanitaire » au niveau de la Guinée, à l’image de beaucoup d’autres pays. Aux dires du Directeur Général de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, Dr Sakoba Keita, cette structure sera dotée d’un Conseil d’administration.

Ce défi, une fois relevé, l’on pourra assister à une croissance approfondie sur les impacts sanitaires et socio-économiques des épidémies en général et en particulier, de l’épidémie de la maladie à virus Ebola. Aussi, l’opinion publique sera informée et sensibilisée sur la nécessité de financer la sécurité sanitaire en Guinée. Ce sont là entre autres les résultats attendus de ce rendez-vous de Conakry.