Guinée: vers le retour des cités universitaires (ministre)

février 4, 2019 1:15

Fermés aux étudiants depuis 2005, les dortoirs ou cités universitaires pourraient bientôt faire leur retour dans les institutions d’enseignement supérieur du pays. L’information est donnée par le ministre de tutelle à la faveur de la présentation du bilan auquel sont parvenues les autorités de la troisième République depuis 2010 à maintenant.

« C’est un de nos projets phares: faire revenir les étudiants dans nos universités. Parce que c’est le lieu où les gens apprennent à se connaitre. C’est l’endroit où il y a le brassage. Voyez nos devanciers ! Quand vous prenez la promotion Mao, on dirait une secte. Il y a tout dedans. Ils sont très solidaires. Et ils ont une vision du pays que les jeunes gens n’ont pas. Je pense que cela peut aider à façonner l’unité nationale et  prendre en compte les intérêts du pays », a justifié Abdoulaye Yéro Baldé, même sans donner une date précise à cet effet.

Poursuivant, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé l’instauration du service militaire dans les institutions d’enseignement supérieur du pays. Un projet pour cultiver le sens de rigueur, de discipline et de patriotisme aux sortants de ces universités.

« Il y a également le projet de loi sur le service militaire. Nous voulons introduire ce programme. J’ai une présentation en Conseil interministériel. J’espère qu’il va être accepté. Parce que tout le monde se plaint aujourd’hui du manque de civisme dans notre société », a-t-il fait remarquer.

Selon le conférencier, durant la pratique de cette approche, il y aura quatre mois durant lesquels les étudiants passeront dans les camps. Au même moment, ils prendront des cours d’éducation civique, a-t-il précisé tout en soulignant que ledit service militaire ne concerne pas le maniement d’armes.