Guinée : vers l’élaboration d’une politique des sports, arts et de la culture universitaires

0
165
Dr Binko Mamady Touré
Dr Binko Mamady Touré

Au-delà de l’animation que créent les activités sportives dans les institutions d’enseignement supérieur et de leur caractère ludique fondamental à l’épanouissement des étudiants, il sera introduit désormais au sein de ces concessions universitaires de nouvelles autres disciplines.

C’est du moins l’ambition affichée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, par l’entremise de sa direction du sport, des arts et de la culture. C’est dans ce cadre que se tient depuis ce mercredi 6 octobre une rencontre à Conakry. Une grande première qui se veut un repère et une référence, avec la participation de l’ensemble des parties prenantes, à savoir les universités, le Comité olympique et les fédérations sportives nationales, entre autres.

Dans son discours de circonstance, le directeur du sport, des arts et de la culture universitaires a indiqué les initiateurs se sont aperçus que de par le sport, il était en train de se créer un pont, une connexion entre les différentes institutions d’enseignement supérieur, en rassemblant des étudiants venant de divers horizons à travers le pays.

« Il fallait donc associer aux missions traditionnelles de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique une autre mission qui consisterait à l’animation des activités sportives et culturelles. Une façon pour nous d’épanouir nos étudiants que nous recevons et dont nous avons la lourde charge de former. Dans cette mission, nous avons eu la chance d’avoir à la tête du ministère de l’Enseignement supérieur des décideurs qui ont cru en ce projet et qui, depuis plus de cinq ans, ne cessent de consentir des efforts afin de faire de ce sport universitaire le levier du sport en Guinée », s’est félicité Maurice Togba Haba.

Aux dires de l’orateur, aux côtés du sport, se trouvent désormais les arts et la culture. Une démarche motivée par la volonté des autorités en charge du secteur de faire des institutions d’enseignement supérieur du pays la vitrine des valeurs traditionnelles africaines, mais aussi celles modernes.

Pour sa part, le Secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, représentant son ministre, a déclaré que son département a, au nombre des réformes engagées, inscrit la promotion et le développement du sport dans les institutions d’enseignement supérieur.

« Cette volonté s’est matérialisée, dans un premier temps, par la création d’une direction des sports universitaires à laquelle la mission de redynamisation des activités sportives dans nos institutions a été confiée », rappelé le Dr Binko Mamady Touré qui s’est réjoui de la tenue de cette rencontre dont l’aboutissement serait d’élaborer une politique prenant en compte les éléments utiles à la promotion de ces disciplines au sein de nos institutions d’enseignement supérieur.

Selon le Secrétaire général, l’ambition est de faire des institutions d’enseignement supérieur du pays un creuset de talents sportifs et une vitrine des valeurs culturelles africaines modernes. « Et pour y parvenir, l’élaboration d’une politique de sport, des arts et de la culture universitaires servant de repère devient nécessaire en vue de faciliter leur pratique », a-t-il conclu.