Guinée: vers une interconnexion des fichiers électoral biométrique et de l’état civil

avril 15, 2019 6:11

Le président de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante), Me. Ahmadou Salif Kébé a officiellement remis ce lundi 15 avril la copie du rapport du fichier électoral audité aux différents acteurs du processus électoral. C’était à la faveur de la 26ème session du comité de suivi du dialogue politique inter-guinéen, a-t-on constaté au siège du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation

Devant les médias, le président de la CENI Me Salif Kébé a annoncé que nous partons vers une interconnexion de fichier électoral biométrique et celui de l’état civil. D’après lui, les avis préliminaires des auditeurs laissent comprendre que notre fichier électoral est bon et remplit toutes les conditions des standards internationaux. Mais, a-t-il précisé, il peut être amélioré à plusieurs niveaux. « Cela veut dire que notre fichier électoral a des défauts inhérents à tout fichier électoral », a-t-il martelé.

« Nous sommes ravis que le comité de suivi du dialogue politique inter-guinéen se soit réunit à nouveau après plusieurs mois d’interruption. Sur notre demande et insistance auprès des acteurs politiques et des pouvoirs publics, nous avons sollicité et obtenu que le comité puisse se réunir à nouveau pour examiner les questions liées à l’accord politique du 12 octobre 2016.

Ce lundi, sous la présidence du ministre de l’Administration et de la Décentralisation, le général Bouréma Condé, la question du rapport d’audit général du fichier électoral biométrique a été débattue. Nous l’avons voulue parce que sans examiner les recommandations de ce rapport, il ne serait pas question que nous fixions les dates d’une élection étant donné que l’un des maillons plus essentiels du processus électoral est le fichier électoral.

Nous avons constaté que le rapport tablait sur une amélioration très nette du fichier électoral. Les recommandations et des remarques qui vont être faites, si elles sont prises en compte, nous aurons encore un fichier électoral plus moderne, plus consensuel et plus ouvert.

Le comité s’est réuni aujourd’hui pour mettre à la disposition de toutes les parties prenantes une copie du rapport du fichier électoral pour être examiné afin que nous nous retrouvions la semaine prochaine pour en discuter.  Il s’agissait de voir avec tous les acteurs quel est le document de base du travail. Il me serait fastidieux de me prononcer sur les grandes lignes du rapport. Ce qui est sûr, l’ensemble des recommandations vont dans le sens de l’amélioration du fichier électoral. Cela va jusqu’à l’interconnexion entre le fichier électoral biométrique et celui de l’état civil. Selon les avis préliminaires des auditeurs, notre fichier électoral est bon et remplit les conditions de standards internationaux. Mais, il peut être amélioré à plusieurs niveaux. Cela veut dire que notre fichier électoral a des défauts inhérents à tout fichier électoral… », a-t-il expliqué.

Lire vidéo: