Guinée-Villes Durables : les travaux de la première édition du FUNAGUI lancés

0
291

Les travaux du premier Forum Urbain National de Guinée (FUNAGUI) ont été lancés ce mercredi 4 décembre à Conakry par le ministre du Commerce, Boubacar Barry. Cette édition 2019 est placé sous le thème : ‘’la gouvernance des institutions, l’urbanisation durable et les opportunités de croissance économique soutenable à l’horizon 2040.

Dans son allocution de bienvenue, le gouverneur de la ville de Conakry, représenté par son chef de cabinet Moundjour Chérif, a indiqué qu’il s’agit de poser un vrai diagnostic de nos problèmes afin d’apporter des remèdes. « Il est question de fixer tous les aspects nébuleux de la gestion urbaine pour aborder un développement durable. Je suis convaincu qu’il n’y aura pas d’omission quant à la prise en compte des priorités de notre pays », a-t-il estimé.

Le Conseiller technique pour les pays francophones du bureau Afrique ONU-Habitat Dr. Claude N’Gomisi a, dans son intervention de circonstance, indiqué que cette rencontre arrive au lendemain des foras régionaux tenus à travers le pays dans le cadre du programme Villes durables, financé le l’Union Européenne et grâce à une contribution du gouvernement guinéen et du Programme des Nations Unies pour les établissements humains ONU-Habitat. « Ce projet vise à faciliter les solutions endogènes pour améliorer la gouvernance nationale et locales des villes guinéennes », a-t-il déclaré.

Prenant la parole, le coordinateur par intérim du Système des Nations Unies, Pr. Joseph Ki-Serbo a déclaré que cette concertation sur l’urbanisation durable en Guinée vient à point nommé pour revisiter les orientations prises par le gouvernement et toutes les instituons en matière de politique stratégique de développement sectoriel et intersectoriel, de réglementation, d’organisation et de programmation des investissements.

« Il s’agit de documenter les recommandations émanant du niveau régional et périphérique, à même de renforcer la gouvernance urbaine locale et nationale et avec pour finalité la maitrise de l’occupation des sols et de bien-être de la population.  Il est heureux de constater en Guinée que les questions liées à l’urbanisation occupent une place de choix dans le Programme des Nations pour le Développement Economique et Social (PNDES) auquel le système des nations unies a aligné son plan cadre d’assistance 2018-2022 », a-t-il expliqué.

Quant au ministre du Commerce Boubacar Barry, Représentant du Premier ministre, il a fait savoir que cette rencontre se tient dans un contexte marqué par l’augmentation sans cesse de la population urbaine, la juxtaposition des quartiers huppés et des habitats précaires, l’occupation anarchique des espaces, la réalisation des constructions illégales jusque dans les domaines maritimes publics et ce, malgré les efforts multiples fournis çà et là par les acteurs du secteur de planification urbaine et de l’habitat.

Pour corriger cette situation, a rappelé ministre Boubacar Barry, la Guinée s’est dotée, il y a environ deux décennies, de plusieurs instruments juridiques de planifications urbaines destinées à guider et orienter le processus d’urbanisation et habitation. « C’est le cas du schéma directeur d’aménagement du territoire élaboré en 1991 mais qui a souffert dans son application. C’est à l’avènement de la troisième République, sous la clairvoyance du chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé, que le gouvernement qui, pour une gestion saine et efficace du secteur de l’urbanisme et du l’habitat, a initié entre autres actions, un programme ambitieux appelé ‘’grand Conakry 2040’’. Cette vision de monsieur de la République a pour but d’encadrer le projet ‘’Guinée émergente’’.  Cette édition de FUNAGUI a pour but de cerner les manifestations de l’insécurité foncière et énoncer les mesures à mettre en place pour une gouvernance de la terre pour une bien meilleure d’occupation de la terre tant en milieu urbaine que rural ainsi que dans les zones minières et dans les collectivités territoriales », a-t-il indiqué.

Pour clore, le Représentant du Premier ministre a espéré que les recommandations issues du FUNAGUI 2019 vont permettre à l’élaboration et la réactualisation du document de référence de l’urbanisation durable et la problématique du foncier.