Guinée : voici pourquoi les Insulaires tiennent à rencontrer le gouvernement

mars 11, 2019 8:29

« Un gendarme pour plus de trois mille habitants », voyage dangereux en pirogue, « sexualité précoce »… Les représentants des populations des îles de Los, situées au large de Conakry, ont voulu rencontrer samedi des membres du gouvernement en vue de leur faire part de leurs problèmes. La rencontre n’aura finalement pas lieu. Selon certains Insulaires rencontrés au Musée national de Sandervalia où devait se tenir la rencontre, c’est les membres du gouvernement qui n’ont pas répondu au rendez-vous.

La rencontre annulée, les habitants de l’archipel ont tenu quand même à tenir une réunion à Conakry avant de repartir à leurs îles. Histoire de mieux préparer un forum sur les îles de Loos qui pourrait se tenir dans les jours ou semaines à venir.

Thomas Gabriel Right, planteur résidant à Fotoba, a indiqué à Guineenews que les habitants se plaignent du manque d’infrastructures, notamment de l’insuffisance d’école, de centre de santé et de forage pour l’eau potable. « L’école primaire de Fotoba date de 1905, il n’y a pas de collège, ni lycée », a indiqué Right. « Au temps colonial, les îles étaient un paradis. Mais rien n’y a presque été fait depuis l’indépendance », a-t-il poursuivi.

Les insulaires disent aussi être confrontés à des problèmes environnementaux. Selon eux, ils sont envahis par les épaves issues de l’exploitation minière et de l’insalubrité à Conakry.

Ils se plaignent du manque d’agents de l’Etat dans leurs localités. « La sous-préfecture est sans budget, elle souffre aussi d’une insuffisance de fonctionnaires… A Fotoba, il n’y a qu’un seul gendarme et deux marins pour plus de trois mille habitants », a dit Thomas Gabriel.

A part Kassa qui est desservi par un bateau, les habitants des autres localités de l’archipel se sentent en danger à chaque déplacement pour Conakry. « Les pirogues font souvent naufrage. Notre souhait est d’avoir un ferry… »,  dira l’un dans d’entre eux.

Les problèmes des Insulaires sont nombreux. Ils vont des plus sérieux à d’autres comme le cas « des jeunes filles qui tombent enceinte dès le passage au collège » ou encore « le manque des Insulaires dans le gouvernement ». Et pour tous ces problèmes, ils aimeraient rencontrer le gouvernement de Kassory Fofana.