Hadj 2018: le dernier vol des pèlerins quittera Conakry ce mercredi

août 14, 2018 5:32
0

A quelques heures de la fermeture des aéroports d’Arabie Saoudite, nombreux sont des candidats guinéens au pèlerinage qui sont encore bloqués sur place à Conakry. A date, il reste encore au moins  3 convois en attente à Conakry. C’est-à-dire deux convois pour les pèlerins et un troisième qui transportera le personnel d’encadrement et les éventuels retardataires. (photo d’archives)

Interpelé sur cette situation, le président la commission chargée de l’appui à l’organisation du pèlerinage, indique que les difficultés rencontrées cette année dans le  transport des pèlerins sont liées au  retard accusé par l’ambassade d’Arabie Saoudite dans le processus de délivrance des visas. Toutefois, le ministre Conseiller à la Présidence, Ansoumane Condé, rassure que tous les candidats inscrits cette année effectueront le hadj.

«Effectivement la montée du mont Arafat est officiellement prévue pour le 20 août, d’après des informations qui nous sont parvenues de l’Arabie Saoudite. Et à ce titre, l’ensemble du dispositif organisationnel de tous les pèlerins, pas de la Guinée seulement, indique que ces derniers doivent être sur le territoire saoudien avant le 15 août à minuit. Ainsi, c’est vrai on a eu des difficultés à un moment donné et qui étaient liées à l’obtention du visa des deux derniers convois sur les 26 initialement prévus avant le 13 août. Mais par la grâce de Dieu, ces deux derniers vont décoller d’ici ce soir à 22 heures. Et demain mercredi, s’il y a des pèlerins qui restent ils vont partir avec le personnel d’encadrement à 22heurs », a expliqué le ministre d’Etat à la présidence avant de préciser que grâce à l’implication du président Alpha Condé, les derniers pèlerins guinéens pourront accéder au territoire saoudien même après l’expiration de la date butoir.

«Quand nous avons eu ces difficultés, le président Alpha Condé a demandé au ministre Koutoubou Sano de s’impliquer personnellement et user de ses relations pour débloquer la situation auprès des autorités saoudiennes qui ont finalement continué à délivrer les visas pour les candidats qui restaient. Et en ce qui concerne le vol de demain, vous savez normalement que les aéroports de Djedda ou de Médine vont fermer ce 15 août à partir de minuit et comme nous devons décoller à 22 heures le même jour, le président a demandé exceptionnellement que ce vol soit accepté pour donner la chance à tout le monde d’être là-bas », a martelé le ministre Ansoumane Condé.

Au total, 7 mille 500 Guinéens étaient inscrits pour le pèlerinage de cette année. Et ce mardi, aux environs de 14 heures, les derniers candidats ont quitté le centre islamique de Donka à bord d’un bus pour les formalités à l’aéroport de Gbessia en attendant le départ pour la Mecque.