Hausse des accidents en Guinée: les députés votent une loi pour renforcer la sécurité routière

juin 22, 2018 9:42
0

Le parlement guinéen a voté, cette semaine, un projet de loi portant code de route en République de Guinée. Un projet qui intervient dans un contexte marqué par la recrudescence des accidents de la circulation dont l’un des tout derniers cas a coûté la vie à notre regretté confrère Abdoulaye Bah.

Les statistiques présentées par les parlementaires sur la situation de la sécurité routière sont plus que sidérantes. Selon eux, au plan national, les statistiques disponibles de 2013 indiquent 4 594 cas d’accidents dont 1 094 dans la zone spéciale de Conakry, parmi lesquels on dénombre 393 morts et 2 141 blessés.

En 2016, la circulation routière a enregistré 3 974 accidents avec un bilan de 327 morts et 2 200 blessés. Ce qui a amené les députés à affirmer que la circulation routière en Guinée se caractérise aujourd’hui par une insécurité routière préoccupante.

Les informations disponibles font état de 100 tués par accident de la circulation routière pour 100 000 habitants pour la zone spéciale de Conakry. Ce qui dépasserait nettement ceux de certains pays de la CEDEAO.

Selon l’Observatoire guinéen de la sécurité routière et de la mobilité urbaine (OGSRMU), 16 364 cas d’accidents de la circulation ont été enregistrés entre 2011 et 2014 avec un bilan de 2 288 morts et 5 700 blessés.

Tenant compte de nombreuses raisons de cette situation déplorable, les députés estiment que le facteur déterminant demeure l’insuffisance du cadre législatif et règlementaire des dispositions qui régissent la circulation routière.

C’est pourquoi ce projet de loi adopté, indiquent les députés, permettra à la Guinée de se doter d’un instrument juridique permettant de renforcer la sécurité des usagers de la route et des citoyens afin de préserver leurs vies.