Hausse des cas d’accidents à Dinguiraye: le préfet siffle la fin de la récréation

juin 16, 2018 5:46
0

Le préfet de Dinguiraye, le lieutenant-colonel Mamadou Lamarana Diallo a ordonné aux forces de police et de gendarmerie de mettre aux arrêts toute personne qui serait prise en surcharge ou en excès de vitesse.

Il faut rappeler que pour limiter les accidents qui étaient devenus récurrents, une réunion avait mobilisé le 18 mars dernier à la mairie tous les usagers de la route. A l’issue de cette rencontre, plusieurs mesures avaient été prises dont, entre autres, la mise en place des ralentisseurs de vitesse, communément appelés les ‘’dos d’ânes ou l’application des amandes aux contrevenants.

Le 24 du même mois, les travaux de confection des dos d’âne ont démarre. Et depuis lors, aucun cas d’accident n’a été signalé. Mais avant la mise en place de ces dos d’âne, on a eu à enregistrer en une semaine, 9 cas d’accidents dans lesquels 6 personnes ont péri.

Deux mois plus tard, le préfet au retour d’un voyage après trois mois d’absence, a donné des instructions pour enlever ces dos d’âne qui, selon lui, sont trop nombreux et mal faits. Une décision que certains citoyens n’ont guère appréciée. Car, ils estiment que ces dos d’âne ont contribué à protéger la population contre les accidents dont la principale cause est l’excès de vitesse.

Devant ce tollé que sa décision a suscité, le préfet, de son côté, promet de faire appliquer toutes les dispositions prises pour protéger les citoyens et leurs biens avec l’aide des services de sécurité et de la population.

Une dépêche de Ibrahima Diakité depuis Dinguiraye pour Guinéenews