Hausse du prix du carburant : les premiers effets à Conakry

juillet 2, 2018 8:56
0

Ce lundi 2 juillet, premier jour ouvré de la semaine après la hausse du prix du carburant à la pompe, la circulation,  contrairement aux jours précédents, était très fluide à Conakry. De la haute banlieue au centre ville, les véhicules se faisaient rares au niveau de certains axes qui sont d’ordinaire embouteillés.

La plupart des ronds-points étaient moins engorgés tout comme d’autres grandes artères de la capitale.  Cette fluidité inhabituelle dans la circulation est diversement expliquée aujourd’hui par les citoyens à Conakry.

Pour les uns, cette rareté des véhicules ce lundi est l’une des conséquences directes de l’augmentation du prix du carburant survenue depuis le 1er juillet.

Pour d’autres, les craintes d’une manifestation contre cette hausse les ont amenés à laisser dans le garage leurs véhicules.

Parlant justement de cette augmentation du prix du carburant, l’inter centrale syndicale CNTG-USTG s’est réunie ce lundi à la Bourse du Travail pour exiger du gouvernement le retour du prix du litre à 8 000 fg. Faute de quoi, ils déposeront dès ce soir un préavis de grève auprès des autorités.