Hélène Savané, ex-DG du Port de Conakry : « le trafic marchandises a atteint un chiffre record »

0
2129

Remplacée le weekend dernier par dame Aïssata Aribot, Mme Hélène Savané a passé la main, mercredi 16 janvier, à sa successeur à la tête du Port Autonome de Conakry. C’était l’occasion pour elle de revenir sur son bilan de trois mois et 28 jours de gestion.

« Arrivée à la direction du Port Autonome de Conakry à un moment crucial de mutation profonde, mes collaborateurs et moi avons réussi à apporter l’accalmie et la quiétude sociale au sein de l’entreprise. Ce qui a valu l’accroissement du trafic marchandises qui a atteint un chiffre record jamais égalé de 10 700 000 tonnes et un trafic navire de 40 000 000 de mètre cube en termes de volume », a indiqué celle qui a exprimé sa fierté d’avoir passé dix ans de service au Port Autonome de Conakry avant d’en être la directrice générale du 14 septembre 2018 au 12 janvier 2019.

Il y a près de quatre mois passés, très peu de personnes auraient parié sur un retour d’Aïssata Aribot à la tête du Port Autonome de Conakry. Aribot, alors directrice adjointe du port, et la DG d’alors Hawa Keita s’étaient livrées à des exercices dignes d’un film d’Hollywood. Les deux dames qui tentaient de se jeter les responsabilités de la signature du contrat de concession du port avec une entreprise turque pour 25 ans, avaient fait naître l’expression ironique « elle a signé, j’ai cacheté ». La crise qui a découlé de cette signature avait fini par emporter les deux directrices, limogées par Alpha Condé le 14 septembre 2018.

A la cérémonie de passation de service, Aïssata Aribot a estimé que son retour (Ndlr : inattendu) à la tête du Port Autonome de Conakry était une marque de confiance du chef de l’Etat à son égard. Une marque de confiance qu’elle entend honorer.