Humanitaire : Dans son programme Yello Care, MTN Guinée offre un forage à l’école Sogué

juin 11, 2019 12:35

La compagnie de téléphonie mobile, MTN Guinée, a lancé ce 10 juin 2019 sa 19ème édition du Yello Care. Ce programme de 21 jours est consacré à des actions sociales que les travailleurs de la société et leurs partenaires devront poser en faveur de l’éducation.

Les travailleurs de MTN Guinée et leurs partenaires, qui financement eux-mêmes ce programme, ont offert un forage à l’école Sogué des aveugles et malvoyants, située au sein de la Cité de la Solidarité à Taouyah, dans la commune de Ratoma.

Selon Delphine Sénya Zoumanigui, Directrice de l’école, l’établissement a une capacité prévisionnelle de 100 élèves  déficients visuels. Elle compte 58 élèves dont 22 filles. Le pré scolaire compte au nombre de 4 enfants, 36 au primaire et 18 au secondaire.

« Le Yello Care est un programme d’action sociale qui se déroule dans tous les pays du monde où se trouve MTN. C’est l’occasion que MTN met à profit, notamment à travers ses employés, pour se rendre utiles aux communautés au sein desquelles nous évoluons. Cela se traduit concrètement par des actions sociales que nous posons à travers des investissements notamment des rénovations d’écoles tels que le cas de cette année dans cette école de sourds-muets où nous avons prévu, en tant qu’employés et nos différents partenaires qui nous accompagnent, d’offrir de l’eau à ces élèves malvoyants de l’établissement Sogué », a expliqué Haba Labila, Directeur juridique et relations publiques de MTN Guinée.

Le centre Sogué a beaucoup de difficultés, mais celles qui préoccupent le plus, c’est l’eau. C’est pourquoi, selon M. Haba, MTN Guinée a décidé d’offrir ce forage : « On aime à dire que l’eau c’est la vie. Aujourd’hui nous sommes dans une école où nous avons des malvoyants. Ils ont des toilettes qui ne sont pas alimentées en eau. Nous qui sommes des hommes complets avons énormément besoin de l’eau, à plus forte raison ces enfants que nous voyons dans cette école qui n’ont pas la vue, qui doivent aller se mettre à l’aise dans des toilettes qui n’ont pas d’eau. On a été très sensibles à ça. Et on a dit qu’il fallait naturellement doter cette école d’eau. »

Dans son intervention, Moussa Traoré, Directeur national de l’Action sociale, a rappelé que le centre Sogué avait un forage mais qui ne produit, malheureusement pas d’eau. Cela est dû, selon lui, au fait que d’études sérieuses n’avaient pas été faites avant. Ce qui n’est pas le cas de nouveau forage qu’offre les travailleurs de MTN : « Aux enseignants de l’école Sogué, ici il va y avoir un forage qui sera mis à la disposition de l’école et vous savez que nous sommes dans ces difficultés là parce qu’on a eu un premier forage à côté de la direction, mais les études n’ont pas été faites parce qu’à date il n’y a pas d’eau. Même en hivernage il n’y a pas d’eau. Alors ce matin on m’a présenté un site qui a été déjà identifié par un géophysicien qui a été dépêché par la société MTN. C’est dire que MTN ne fait pas d’action à la volée, mais des actions vraiment solides. J’ai bon espoir que cette fois-ci le forage va nous donner de façon permanente de l’eau. Nous avons une cantine ici qui ne fonctionne pas, mais l’élément essentiel c’est l’eau.  Il nous faut de l’eau pour les toilettes, parce que la gestion des enfants aveugles pose souvent des problèmes. Au niveau des toilettes, il nous faut beaucoup d’eau. »

Le Directeur juridique et des relations publiques de MTN Guinée annonce que plusieurs actions vont être posées pendant ce 21 jours de Yello Care : « Pendant ces 21 jours, nous avons prévu entre autres, des sensibilisations à l’utilisation responsable de l’internet et des réseaux sociaux par les enfants. Nous avons prévu une journée portes-ouvertes qui permettra aux étudiants dans les écoles des télécommunications de venir découvrir les métiers et les opportunités  qu’offre MTN. Nous avons également prévu d’inciter la jeune enfance à la lecture. Il est prévu à travers le pays des actions de sensibilisation à la lecture et des subventions que nous allons faire à l’endroit des apprenants pour leur faciliter l’accès aux librairies que nous avons à travers les grandes villes du pays. A cela s’ajoute ce forage que nous offrons à cette école et le système de parrainage que nous mettons en place pour accompagner certains élèves de cette école qui sont maintenant au niveau secondaire, mais dans les établissements d’enseignement privés. »