Impasse dans le choix de l’opérateur pour la révision de la liste électorale : le RPG accuse l’opposition

0
313

A cause de la fête de Tabaski, l’assemblée générale hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel a connu ce samedi 10 août une faible mobilisation de la part de ses militants, a-t-on constaté au siège national du parti à Gbessia.

Prenant la parole, le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Lansana Komara a dénoncé ce qu’il appelle la « mauvaise foi » de l’opposition guinéenne à aller aux élections.

« A l’approche des élections, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) fait le devoir de rencontrer les partis politiques pour que les différents points de vue convergent. Toutes les élections passées, la CENI a fait le même exercice et nous nous sommes mis d’accord avant d’aller aux élections. Quand nous entendons des personnes de mauvaise foi, qui contestent les résultats des élections, c’est vraiment ridicule. Parce que nous ne partons jamais aux élections si nous ne sommes pas d’accord sur les différents points. Généralement, les battus ont toujours des arguments, une fois qu’ils sont battus, ils trouvent toujours des arguments pour dire voilà pourquoi nous avons été battus. C’est cet exercice que la CENI vient d’engager et nous sommes en train de trouver la solution. Le débat se poursuit sur la mise en place d’un opérateur pour la révision de la liste électorale. A peine, l’opposition guinéenne a commencé à dire que cet opérateur doit venir de l’étranger et qu’on ne peut pas prendre un opérateur guinéen. Voici des gens qui ne font même pas confiance en eux-mêmes. Il faut aller chercher un opérateur à l’extérieur pour venir procéder la révision des listes électorales en Guinée. Tout cela prouve à suffisance que ces gens n’aiment pas la Guinée. Ils ont toujours été battus à plaque couture. Ce sont les mêmes contestations quand il s’est agi d’un président de la CENI après le décès de Ben Sékou Sylla, premier président de la CENI. Ils ont crié sur tous les toits que Lounsény Camara ne peut pas faire leurs affaires. En bon Guinéen et patriote, ce dernier a rendu sa démission. Ils ont trouvé un étranger, un malien pour superviser les élections en République de Guinée. Malgré tout, ils ont été encore battus sur toute la ligne. Ils sont de très mauvaise foi. Actuellement, nous sommes sur le choix de l’opérateur qui prendra en charge la révision des listes électorales des différentes circonscriptions électorales. Ils disent qu’il faut aller prendre en Europe ou à ailleurs. Ils préparent déjà les arguments de leur échec. Ils se trompent parce que le peuple de Guinée ne va jamais se laisser faire. Ils veulent à chaque fois changer la CENI et chaque fois qu’on change un point dans l’organisation de cette CENI, ils sont battus. Avec cette opposition, nous allons faire dix mandats et ils seront battus parce qu’ils ne sont pas à la hauteur. Nous sommes sereins et mobilisés. Il n’y a pas un mètre carré en Guinée où il n’y a pas le RPG Arc-en-ciel. Ils pensent qu’avec l’élargissement des démembrements de la CENI, ils peuvent gagner. Ils sont en train de taper à toutes les portes. Mais ils se trompent. Nous allons procéder à l’élargissement des démembrements de la CENI et ils seront encore battus… », a-t-il déclaré.