Impasse dans les négociations Etat-Syndicat: le mot d’ordre reconduit de grève (syndicat)

juillet 6, 2018 6:59
0

Comme lors du premier round,  les négociations de ce deuxième round entre l’inter centrale syndicale USTG-CNTG n’ont également rien donné ce vendredi 6 juillet entre le Syndicat et le Gouvernement.

Le syndicat accuse le Gouvernement de refuser d’accéder à ses légitimes revendications. Conséquence, il décide de reconduire son mot d’ordre de grève  perlé qui s’étendra comme la dernière fois sur trois jours à partir du lundi 9 juillet au mercredi 11 juillet. Lisez plutôt le communiqué final du syndicat ayant sanctionné cette rencontre.

«L’inter centrale syndicale CNTG-USTG, considérant l’avis de grève de 3 juillet 2018, considérant le refus du Gouvernement d’accéder aux légitimes revendications considérant contenues dans cet avis, considérant les décisions issues de la réunion extraordinaire de l’inter centrale CNTG-USTG le vendredi 6 juillet 2018 à la Bourse du Travail. L’inter centrale CNTG-USTG décide de reconduire le mouvement de grève perlée de trois jours allant du lundi 9 juillet au mercredi 11 juillet 2018. Cette grève est reconductible jusqu’à la satisfaction de toutes nos revendications.

 L’inter centrale syndicale CNTG-USTG demande d’observer le service minimum dans les Hôpitaux, l’Aéroport international Conakry-Gbessia, les entreprises et les usines à feu continuent, les entreprises EDG et SEG sont priées d’assurer convenablement le service minimum en vue de satisfaire les attentes de la population.  

L’inter centrale syndicale CNTG-USTG invite l’ensemble des travailleurs et des travailleuses des secteurs publics, privés, mixtes et informels à observer rigoureusement ce mot d’ordre de grève dans la discipline et le calme jusqu’à la satisfaction totale de nos revendications.»