Impasse politique: l’opposition annonce une série de manifs dans tout le pays

octobre 13, 2018 5:28
0

L’opposition républicaine annonce deux journées ‘’villes mortes’’ le lundi et mardi à Conakry et dans les villes de l’intérieur du pays, suivies d’une  manifestation jeudi.

C’est pour protester, dit-elle, contre l’installation sélective des exécutifs communaux par le ministère de l’Administration du Territoire. L’annonce a été faite ce samedi 13 octobre par les opposants au régime d’Alpha Condé au sortir d’une plénière extraordinaire tenue au quartier général de l’UFDG.

«Nous avons noté la recrudescence et la persistance de la violation de la loi et de l’accord politique du 8 août dans le processus de mise en place des exécutifs communaux. Comme vous le savez le ministère de l’Administration du Territoire avait arrêté l’installation des exécutifs communaux jusqu’à nouvel ordre. C’était un bluff ! Ils ont continué  de manière sélective. Comment il procède lorsque le RPG leur dit qu’il est prêt nous avons acheté les consciences, retourné les élus de l’opposition, allons maintenant rapidement mettre en place les exécutif. Il le fait dans une totale illégalité. C’est ainsi que vous avez appris la mise en place des exécutifs de Manéah, dans certaines sous-préfecture de Kissidougou et un peu partout où le RPG a réussi à s’octroyer le quorum nécessaire pour  l’élection du maire. Il appelle l’Administration pour qu’il l’installe sans aucun programme. De ce fait, nous avions annoncé une journée ‘’ville morte’’, le mardi. Maintenant, c’est deux journées ‘’villes mortes’’. C’est-à-dire, le lundi et le mardi pour que les Guinéens se mobilisent pour arrêter cette machine  du gouvernement de monsieur Alpha Condé qui est en train de saper les bases de la démocratie et de violer le code des collectivités et le code électoral », a indiqué Cellou Dalein Diallo avant de demander une forte mobilisation des militants de l’opposition sur toute l’étendue du territoire national  pour la réussite de ces séries de protestations  qui débutent par ces deux journées ville mortes et qui seront suivies d’une manifestation de rue, le jeudi prochain.

«Nous ne pouvons plus restés indifférents, nous demandons à tous les Guinéens de se mobiliser dans toutes les préfectures qui le peuvent de se mobiliser pour arrêter ce gouvernement et ce parti qui est en train de saper  complètement notre démocratie », a lancé le chef de fil de l’opposition.

La marche de l’opposition se tiendra sur l’autoroute Fidel Castro entre la  Tannerie et l’Esplanade du Palais du peuple.  Concernant la mise en place d’une plateforme qui réunira la société civile et les politique pour contrecarrer les velléités d’un troisième mandat, le président de L’UDFG précise qu’ils sont très avancés et que les consultations sont pratiquement terminées. «On attend la convocation d’une réunion où on va créer cette plateforme pour s’opposer au coup de force à la Cour Constitutionnelle mais également aux velléités de troisième mandat pour Alpha Condé», a conclu le président de l’Union des Forces démocratiques de Guinée.