Impasse politique : L’opposition suspend sa participation au dialogue

mai 10, 2018 4:20
0

L’annonce a été faite par l’opposition dans l’après-midi  de ce jeudi 10 mai au cours d’une conférence de presse qu’elle a organisé à la Maison de la presse. Deux points étaient à l’ordre du jour, le harcèlement vis-à-vis des leaders de l’opposition et le contentieux électoral.

Après avoir largement expliqué le point d’achoppement entre la mouvance et l’opposition, le Porte-parole de l’opposition Alhousseny Makanéra Kaké les raisons qui les amènent à se retirer du dialogue.

«Aujourd’hui, ils ne veulent plus négocier et ne veulent plus la paix et non plus la quiétude dans notre pays.  Ce qui les intéresse, c’est de maintenir le blocus. C’est pourquoi nous avons décidé la reprise de nos manifestations. Parce les seuls moyens légaux dont nous disposons, sont des manifestations. Et également nous avons décidé de suspendre notre participation au comité de suivi.  Le lundi 14 mai sera une journée ville morte», a déclaré l’ancien ministre de la Communication et transfuge du RPG Arc-en-ciel.

C’est une décision que l’opposition justifie par ce qu’elle qualifie de manque de volonté de la part du parti au pouvoir, le RPG pour trouver une solution de crise.

Outre, l’arrestation du syndicaliste Aboubacar Sidiki  Mara de l’UGTG,  l’opposition républicaine a dénoncé la recrudescence de l’insécurité notamment les cas de kidnapping.

Nous y reviendrons.