Impôts-Banques-Transit : la défaillance de l’internet fait des misères aux usagers

0
541

La direction nationale des impôts a enregistré des perturbations dans ses activités de délivrance de quittances et autres reçus à certains usagers de ses services mardi dernier. En cause, un problème de connexion internet au niveau de «la caisse déplacée » d’Ecobank dans ses locaux.

Parmi les corporations touchées par le phénomène, les transitaires dont la sortie de la marchandise des clients du port de Conakry est conditionnée par la fourniture de certains documents. C’est le cas de la quittance livrée par les services des impôts, entre autres. Et c’est naturellement un transitaire qui attire l’attention de Guineenews sur ce qu’il décrit comme une paralysie des activités aux impôts le mardi.

Au téléphone de Guineenews, notre source informe sur la perturbation des activités des services des impôts et par ricochet, celles des transitaires. « Aujourd’hui on a rien fait », a-t-il dénoncé avant de déplorer particulièrement ce dysfonctionnement…

Mais notre informateur ne se contente pas de sonner l’alerte. Sa préoccupation étant à un autre niveau, à partir du moment où le problème signalé a des implications financières pour lui : « la perte revient au client (transitaire, ndlr) parce que c’est lui qui paie les pénalités de retard ». Surtout que « le client (propriétaire du colis, ndlr) aussi attend sa marchandise au délai indiqué ».

Du côté de la direction nationale des impôts, c’est Daniel Soumah, conseiller du Directeur National qui a répondu aux sollicitations de Guineenews pour recouper l’information. Joint au téléphone, M. Soumah qui n’était informé de la perturbation en question, admet par principe que ce genre de situation intervient parfois aux impôts.

Toutefois, il précise que cela n’arrive pas de façon fréquente. « C’est une fois le mois où une fois tous les trois ou quatre mois », précise-t-il.

Pour la journée du mardi, après vérification auprès d’un de ses agents, il obtient la confirmation des perturbations intervenues la journée. Mais, dans ses échanges téléphoniques avec son collègue, il lui a été dit que le problème n’a existé qu’une partie de la journée…

Un agent des services déconcentrés des impôts approché par les soins de Guineenews, confirme que le problème de connexion perturbe habituellement les travaux de leurs services qui travaillent souvent avec les banques. Mais, se plaint-il, en plus du problème lié à l’internet, les impôts sont aussi confrontés à des difficultés liées à la vétusté, l’insuffisance ou à la performance limitée des certains équipements informatiques.

Tout de même, à propos des transitaires qui se plaignent des manquements et autres dysfonctionnements à eux préjudiciables, ils ne sont pas exempts de reproches selon M. Bah. Un paiement à temps du NIF (numéro d’immatriculation fiscale) devenu permanent, renouvelable chaque trois mois pourrait permettre d’éviter les problèmes de dernière minute, suggère-t-il.

Mais si tous nos trois interlocuteurs sont d’accord sur un point, c’est celui du gros problème lié à l’instabilité de l’internet. D’où l’impatience des usages de voir effectif le lancement de la fibre optique prévu pour cette année par les autorités.