In Memoriam : L’ex ministre Naby Diakité, c’était l’intégrité faite homme !

0
879

Ce 14 mars 2020, marque le 11ème anniversaire de la disparition brutale d’Ibrahima Naby Diakité, ancien ministre de la Décentralisation et du développement local, grand commis de l’État, aux compétences avérées en matière de déconcentration, domaine qu’il réussit à façonner en véritable orfèvre.

Dans son brillant parcours, Naby Ibrahima Diakité, fut un homme de caractère et d’intégrité. Il est aujourd’hui indéniable qu’il a laissé une empreinte indélébile sur la mémoire de notre décentralisation. Ayant mis à profit son passage à la tête de ce département, à la faveur du dernier gouvernement de la deuxième république piloté par l’ancien premier ministre Ahmed Tidiane Souaré et sous la junte militaire qui l’avait reconduit dans ses mêmes fonctions pour ses compétences notoires, pour remettre d’aplomb ce ministère, lequel jusque-là, n’avait servi que de bras séculier pour ostraciser l’opposition.

Son credo fut le développement participatif à la base avec une équipe multidisciplinaire dont beaucoup sont encore en service de l’Etat. Ce qui motiva la mise en place de la caravane de la décentralisation, la quinzaine de la décentralisation et d’autres initiatives comme le Projet Faisons Ensemble, j’en passe et des meilleurs.

Il conviendrait de rappeler que Naby Diakité fut parmi les jeunes cadres qui portèrent la société civile guinéenne sur ses fonts baptismaux. C’est ainsi que virent le jour l’Acte citoyen et le Conseil national des Organisations de la Société civile guinéenne (CONSCG). Des structures dont il fut la véritable cheville ouvrière.

Des cadres compétents, consciencieux et désintéressés comme le défunt Naby Diakité, notre pays en a besoin. Car ce sont des espèces rares, dans ce pays marqué par l’hégémonie ethnique, où règne incurie et corruption, du fait d’une élite en manque de repères.

Comme le dit un proverbe, « les morts ne sont vraiment morts que si les vivants les ont oubliés ».

Naby, la Guinée ne t’oubliera jamais. Rest in peace soldat ! Ceux qui ont cru en toi par ta capacité de rassembler autour des valeurs républicaines, continueront sans nul doute à poursuivre l’œuvre salvatrice que tu as commencée au service de la république.