Incendie à Faranah: La série noire continue

0
485

La préfecture de Faranah n’en finit plus avec des cas d’incendie depuis le mois de janvier. Le phénomène a pris de l’ampleur en ce mois de février avec pour dernier cas en date l’incendie survenu dans la sous-préfecture de Songoyah, située à 45 km de la ville de Faranah où 11 cases ont été réduites.

La sous-préfecture de Passaya, a aussi connu des incendies, notamment dans  le district de Bèlèya où dans la nuit du jeudi 13 au  vendredi 14 février, des cases et des maisons non encore dénombré ont été réduites en cendre,  suite à un court-circuit électrique, apprend-on.

L’un des sinistrés, Facinet Camara, citoyen au quartier abattoir 2, du secteur Bas-fonds revient sur les circonstances de cet incendie: « je suis sorti pour aller à la toilette. Quand je suis revenu à la maison, soudain, le courant est venu aux environs de 1 heure 5 minutes après, je suis sorti pour m’assoir dehors. Peu après, j’ai vu le feu dans ma chambre. Immédiatement, j’ai appelé au secours mais c’était trop tard, on pouvait plus arrêter le feu. Chez mon fils, une somme de deux cent mille francs guinéens a été  brûlée, le lit de 4 places et son matelas, ses habits, tout est brûlé.
Chez moi il n’y avait pas d’argent mais tous mes habits, mes valises, 3 DVD, mon lit et son matelas, tout mon dossier sont brûlés. Rien n’est sorti. Je demande aux personnes de bonne volonté de nous venir en aide ».

Fodé Al-Hassane Kéita, l’imam du quartier abattoir 2, lance un SOS aux personnes de bonne volonté pour venir en aide aux victimes.

« Je demande de l’aide à toutes les personnes de bonne volonté en faveur des sinistrés », a-t-il lancé.

À noter que ce phénomène d’incendie, surtout en cette période de saison sèche, est très fréquent à Faranah.