Incendie au bureau de la CEPI : Le préfet de Labé fait le bilan des dégâts.

0
642

Intervenant dans la matinée de ce jeudi 27 février 2020 dans l’émission Les Grandes Gueules de la radio Espace FM, le préfet de Labé a fait le bilan des dégâts enregistrés mercredi nuit lors de l’incendie criminel de l’unique bureau de la commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) sis dans le bloc administratif préfectoral de Labé. Pour El Hadj Safioulaye Bah ce sont quelques cartes d’électeurs et des habits des membres de bureaux de vote qui ont été consumés par les flammes.

Plus de peur que de mal car l’essentiel du matériel électoral n’était pas stocké dans le bureau incendié hier mercredi. EL Hadj Safioulaye Bah le préfet de Labé fait le rapport de cet incendie : « dans ce local, il y avait le reste des cartes électorales, les documents des travailleurs de ce bureau et quelques t-shorts que portaient les membres des bureaux de vote. Donc, c’est ce qui a été brulé parce que le gardien, dès qu’il a vu la fumée, il a vite fait appel aux pompiers », rapporte le préfet.

A la question de savoir, comment des inconnus ont pu s’attaquer à l’un des bâtiments les plus sécurisé de la ville, El Hadj Safioulaye Bah tente de se défendre en ces termes : « vous savez, il y a toujours plus malin que soi. Il y a des gardiens, de policiers et de gendarmes à la préfecture et il y a un passage derrière la préfecture. Certainement, ce qui ont commis ces actes, sont passé par là-bas pendant que les gardes étaient de l’autre côté. Donc, quelqu’un de mal intentionné sait souvent ce genre d’astuces ».

Par ailleurs, des incidents sont signalés dans certains quartiers péri-urbains notamment Daka où un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé pour déloger certains jeunes qui auraient érigé des barricades. Aux dernières nouvelles des dizaines d’interpellations auraient été effectuées.