Incitation à la violence et à la haine : le RPG siffle la fin de récréation

avril 7, 2018 4:05
0

La direction nationale du RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir entend désormais mettre de l’ordre dans sa maison après les escalades verbales, des appels et des messages appelant à la haine et à la violence dans le pays. Elle a exprimé cette volonté ce samedi 7 avril à l’occasion de l’assemblée hebdomadaire du parti tenue ce jour à Gbessia, a-t-on constaté.

Pour rappel, le Secrétaire national de la jeunesse du parti, M’Bany Sangaré a fait savoir que des années 90 jusqu’en 2010, la présidence des séances du RPG ne s’attribuait pas au hasard. Selon lui, la décision était prise en commun accord lors des réunions du Bureau Politique National (BPN) qui se tenaient tous les jeudis.

«Depuis 1991 jusqu’à 2010, les réunions ordinaires du Bureau Politique National du RPG se tenaient tous les jeudis soirs. La présidence de ces réunions n’était pas assurée seulement par le Pr. Alpha Condé, elle était tournante. Par exemple, si  pour ce jeudi, c’est monsieur Lansana Komara qui préside la réunion du BPN, c’est le même qui présidera l’assemblée générale du parti le samedi qui suivait et les points retenus le jeudi soir, étaient les mêmes qu’on développait ce jour», a-t-il expliqué.

A en croire M’Bany Sangaré, depuis 2010 jusqu’aujourd’hui, qu’ils ont constaté qu’il y a beaucoup d’incohérences, d’imperfections d’où la nécessité d’y remédier maintenant. «A partir de cet instant, les membres du BPN seront programmés semaine par semaine et individuellement. Chacun saura désormais, quels seront les dirigeants qui viendront  animer l’assemblée hebdomadaire du parti. Ces responsables sauront dire aux militants, ce qu’il faut dire», a-t-il déclaré.

Poursuivant, il a annoncé que le protocole au niveau de la tribune officielle, de la permanence du siège national, fera l’objet de révision. C’est-à-dire, précise-t-il, ne sera reçu à la tribune officielle que les membres du BPN programmés à cet effet (…).

Face aux escalades verbales dans le pays, l’ancien Secrétaire général du ministère de jeunesse, M’Bany Sangaré a indiqué que ceux qui doivent parler au nom du parti, doivent aller dans le sens de l’apaisement et de la consolidation de la paix.

«Nous constatons ces derniers temps que des responsables du parti se lèvent pour aller raconter des histoires au nom du parti sans autorisation. Nous allons mettre fin à tout  cela (…). Tous ceux doivent parler au nom du parti, doivent aller dans le sens de l’apaisement, de la cohésion nationale, de l’unité nationale et de la consolidation de la paix. Le RPG Arc-en-ciel est le Rassemblement du Peuple de Guinée, c’est pourquoi nous ne pouvons pas admettre que des individus se lèvent pour tenir des langages irresponsables dans le but de ternir l’image de notre grand parti,  de diviser ou d’opposer les religions et les régions entre elles. Nous ne pouvons pas l’accepter, Nous sommes un parti qui a suffisamment d’expériences(…)», a-t-il affirmé.  Cependant, M’Bany Sangaré a reconnu que son parti doit communiquer : «nous devons communique. Le parti a le droit de communiquer pour ressortir les immenses réalisations et projets du gouvernement du président Alpha Condé. Nous sommes en train de mettre de l’ordre au sein de notre case commune.»