Inclusion  financière : Le Projet de Système d’Information et de Gestion Mutualisé destiné aux IMF lancé à Conakry 

0
250
La Guinée compte environ 26 institutions de microfinance. Parmi elles, nombreuses sont celles qui ne sont pas dotées d’un système d’information et de gestion efficace. C’est partant de ce malheureux constat que le gouvernement, à travers la Banque centrale de la République de Guinée et le PRECOP, a initié un projet avec pour ambition d’interconnecter l’ensemble des institutions de microfinance du pays.

Ledit projet s’intitule « Système d’Information et de Gestion mutualisé destiné aux institutions de microfinance ». Il a été présenté ce mardi 20 avril 2021, à Conakry. L’objectif vise à doter ces institutions de microfinance d’un Système d’Information et de Gestion efficace, mais aussi de les digitaliser.

C’est la société INEKTO qui a eu le mérite d’être sélectionnée pour conduire la mission de déploiement de ce Système d’Information et de Gestion mutualisé et de digitalisation des institutions de microfinance. Son Directeur général s’est réjoui de l’idée qui a prévalu à l’initiation de ce projet qui rapproche davantage l’État des institutions de microfinance

« Le projet SIG Mutualisé est une initiative de l’État à travers le Precop et la Banque Centrale pour mettre en place un système efficace afin que les institutions de microfinance puissent digitaliser et numériser leurs activités, mais aussi avoir un système qui soit connectable, interopérable avec l’existant à la Banque Centrale, notamment le reporting, le Switch national et d’autres dispositifs existant déjà à la BCRG », a indiqué M. Ousmane KALLO, tout en ajoutant que cette démarche permettra à ces IMF d’assurer leur pérennité.

Pour sa part, le Chef de projet Switch national a dit que la plate-forme digitale d’interopérabilité va interconnecter toutes les institutions financières guinéennes, à savoir : les banques, les institutions de microfinance et de nombreux services de l’État, notamment les douanes, les impôts, bref, les services de paiement connexes.

C’est la Directrice de la supervision des institutions financières inclusives à la Banque centrale de la République de Guinée qui a officié la cérémonie de présentation dudit projet. Dans son speech, Mme Mariama Ciré Sylla a rappelé que l’inclusion financière reste une priorité du gouvernement consistant à ne laisser personne derrière, plutôt à offrir des services financiers aux plus vulnérables de la population.

« Le projet que nous venons de présenter aux institutions de microfinance est très important. En ce sens qu’il va contribuer à cette inclusion financière », a-t-elle indiqué.

Dans le même ordre d’idée, elle dira que la mutualisation du système d’information et de gestion des institutions de microfinance va permettre de digitaliser les activités de celles-ci et faire en sorte que l’innovation en cours, en termes de numérisation des activités, soit effective au niveau de ces institutions.

A la base, ledit projet a bénéficié  d’un financement de la Banque mondiale sur la régie du PRECOP pour un montant global de 30 millions de dollars. Il s’articule autour de quatre composantes, avec des sous-composantes, dont le Système d’information et de gestion mutualisé destiné aux institutions de microfinance.

La mise en place de cette plate-forme digitale va favoriser l’interconnexion de l’ensemble des institutions bancaires, au regard du coût excessif des transactions interbancaires Et l’honneur reviendra à la Banque centrale de fixer désormais les taux d’intérêt.