Industrie du ciment : GI Ciments doublera sa capacité de production à partir de juillet

mai 16, 2018 7:27
0

La société de production et de commercialisation de tôles et de ciments, la Guinéenne D’industries (GI) dans son souci de satisfaire sa clientèle, a procédé à une extension de sa capacité de production de ciment dans la zone industrielle de Kagbélén, dans la préfecture de Dubréka. Ce mercredi 16 mai, des Responsables de la société ont animé un point de presse dans l’enceinte de l’usine qui a été suivi par une visite guidée avec des journalistes des médias publics et privés.

Pour le Directeur commercial de la GI ciments Mohamed Nabé, avec la multiplication des mégas projets dans le pays, les besoins en matériel de construction vont augmenter de façon exponentielle. C’est pourquoi, explique-t-il, GI Ciments, en tant que société visionnaire, a décidé depuis 6 mois de procéder à une extension et à une augmentation de la capacité de production.

 

«La Guinée a un besoin, en termes de demande, d’un million 700 000 de tonnes de ciments et la capacité de productions des usines est de deux millions de tonnes. Compte tenu de tous les mégas projets dans le secteur minier, dans le secteur des infrastructures et énergétiques, l’offre va être supérieure à la demande. C’est pourquoi nous avons doublé la capacité de production. La Guinée dispose de 4 usines de ciments et avec ce doublement de la capacité de production, c’est comme si c’est une cinquième usine que nous sommes en train d’installer pour répondre aux besoins du marché locale et au besoin des grandes infrastructures actuelles et futures », explique M. Nabé entouré de ses collègues pour justifier cet accroissement de la production.

Selon Mohamed Nabé, dans un mois et demi, c’est-à-dire fin juin, la GI Ciments va accroitre sa capacité de production nette qui va passer de 700 000 tonnes à un 1 400 000 tonnes.

GI Ciments dispose de trois broyeurs qui sont opérationnels. Pour Mohamed Nabé, c’est une nouvelle technologie qui n’existe que dans deux pays africains dont la Guinée. «C’est une technologie allemande qui va nous permettre au lieu de broyer de façon spiral, nous allons procéder à un broyage de façon verticale. Ce qui va nous permettre d’avoir une capacité supplémentaire de 100 tonnes par heure », a-t-il fait savoir.

Plusieurs grands projets d’infrastructures de l’Etat ainsi que d’autres sentiers privés de la place ont été approvisionnés en ciments par la GI. Pour son Directeur commercial, ce choix n’est pas fortuit. «C’est parce que la GI répond à toutes les exigences de qualité de ces infrastructures. Ce qui fait que nous avons 97% de la part du marché en ce qui concerne les grands projets d’infrastructures », a-t-il indiqué.

Il ajoute par ailleurs que depuis  deux semaines, le ciment de GI est certifié ISO 14001.  « Nous avons été certifiés non seulement pour la qualité du produit, mais aussi pour le processus de santé, sécurité et environnement. ISO 14001, c’est le dernier procédé en termes de qualité. Donc, ces entreprises ont des exigences de qualité. Le ciment de GI est le seul ciment en Guinée qui répond aux normes européennes. En plus, GI est la seule usine de la place qui utilise à 100 % des matériaux conventionnels », a-t-il confié.

A noter par ailleurs que GI Tôles est implantée en Guinée depuis 1988. Pour répondre davantage aux besoins de leurs clients, GI a crée une usine de ciments qui a été inaugurée par Alpha Condé en janvier 2013. Elle emploie, selon le Directeur des ressources humaines Mohamed Ouattara, 1100 emplois direct et indirect. Un nombre qui augmentera, selon lui, de 15 à 20 % du nombre actuel à la fin des travaux d’extension.