Infrastructure : un pont en passe de céder à Conakry

septembre 27, 2018 9:14
0

La problématique du réseau routier reste une équation dont l’atteinte de l’épilogue n’est vraisemblablement pas pour demain. C’est du moins le constat qu’on peut dresser tant de l’état défectueux des routes provinciales de l’arrière-pays que celles de la capitale, Conakry.

À cela, s’ajoute la défectuosité des ouvrages de franchissement sur la presque totalité du territoire national où l’on assiste à l’effondrement des points dans maintes localités les isolant ainsi des autres villes du pays. En témoignent les ponts de Linsan, de Kérouané et de Guéasso, pour ne citer que ces localités, mais qui sont tous rétablis aujourd’hui.
Le même cas est prévisible à Matoto sur la route secondaire -mais très usitée- qui relie Matoto à Cosa ainsi qu’au centre-ville de Kaloum via le rond-point de la Tannerie. Si rien n’est fait, tout porte à croire que cet ouvrage est appelé à s’affaisser les prochains jours ou mois.
Le ministère des Travaux publics est donc interpellé sur l’état piteux du pont profondément affecté par l’érosion et qui a d’ailleurs occasionné l’écroulement d’une maison -dont la clôture est contiguë audit ouvrage de franchissement- sans faire de victimes dans la nuit du mercredi 26 au jeudi 27 septembre septembre.