Infrastructures routières : Les promesses fermes de Dalein à Kindia

0
305

Cellou Dalein Diallo est connu pour sa formation d’économiste. Mais pendant les 11 ans qu’il a passés dans le gouvernement de feu Général Lansana Conté, son passage au ministère des Travaux publics a marqué le plus les esprits pour avoir réalisé de nombreuses routes avec de grands ouvrages de franchissement.

Selon les observateurs, fin connaisseur du réseau routier guinéen, Cellou Dalein Diallo, lors de son passage à Kindia le 14 octobre 2020, a promis de relier toutes les préfectures du pays par des routes bitumées dès son premier mandat si toutefois il est élu le 18 octobre prochain.

« Mes chers compatriotes, voilà aujourd’hui l’état du réseau routier. Combien de  temps faites-vous pour aller à Conakry ? Aujourd’hui, vous faites  cinq heures pour les 135 kilomètres qui vous séparent de Conakry. Mais ce n’est pas [la ville de] Kindia seule qui est dans cette situation, c’est toute la Guinée. M. Alpha Condé n’a pas su faire un kilomètre de plus dans le réseau inter-urbain bitumé. Il s’agira de joindre Yomou à N’Zérékoré, Beyla à Kérouané et à Kankan, Bissikirima à Dinguiraye. Il s’agira de faire la route Labé-Tougué-Siguiri [en passant par Dinguiraye]. Il s’agira de faire la route Kindia-Télimélé-Gaoual. Il s’agira de faire la route Boké-Gaoual. Il s’agira de faire la route Popodara (Labé)-Lélouma, la route Tarambaly-Koubia pour que l’ensemble des préfectures de notre pays soit revêtu. Nous allons, bien sûr, faire la route Kankan-Mandiana-Odjéné (Côte d’Ivoire). Nous allons aménager et bitumer tous ces tronçons pendant le premier mandat et toutes les préfectures de Guinée seront désenclavées », a promis le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Plus loin, Cellou Dalein Diallo a rappelé certaines infrastructures routières qu’il a réalisées avec le Général Lansana Conté : « Je vais continuer le travail de modernisation de notre réseau routier entrepris par le Général Lansana Conté. Nous avions fait ensemble beaucoup à cet égard. Nous avions fait la route Dubreka-Boffa. Nous avions fait ensemble fait le pont sur la Fatala. Nous avions ensemble fait l’autoroute Fidel Castro Tombo-Gbessia avec les cinq échangeurs qu’il y en a au 8 novembre, à Madina, à Matam (Kenyen), à Condéboundji et à l’aéroport Gbessia. Nous avions fait ensemble la route Kouroussa-Kankan, la route Kankan-Siguiri-Kourémalé. Nous avions fait ensemble la route Sérédou (Macenta)-N’Zérékoré-Lola avec le pont sur le Diani. Nous avions construit déjà, avec le Général Lansana Conté les ponts sur le Niger à Yirikiri et à Djelibakoro, sur le Tinkisso à Siguiri. »