Inhumation des 11 corps le 4 novembre : Cellou Dalein accuse la police d’avoir confisqué les cercueils

0
166

C’est une véritable démonstration de force que le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a eu à faire ce jeudi 7 novembre 2019, soit juste une semaine après la mobilisation organisée par le RPG Arc-en-ciel, le 31 octobre dernier. Sorti chez lui à Dixinn à 10h, c’est aux environs de 16 que Cellou Dalein Diallo et ses collègues du FNDC sont arrivés à la Terrasse de Dixinn. Le temps étant déjà contre eux, puisque la manifestation devrait finir à Dixinn à 15h00, les membres du FNDC n’ont tenu que trois courts discours.

Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition, a d’abord félicité les citoyens pour la mobilisation, mais aussi pour leur esprit civique, le caractère pacifique qu’ils ont adopté durant la marche de la Tannerie (Matoto) à Dixinn.

Après avoir rendu hommage aux victimes de la répression policière, Cellou Dalein a évoqué la déclaration du Directeur général de la police, Ansoumane Camara, alias « Bafoé », soutenant que des gaz lacrymogènes n’ont pas été lancés dans le cimetière le 4 novembre dernier : « Vous savez suivi le comble du ridicule. J’ai écouté un haut responsable de la police dire que c’est le vent qui a orienté les bombes lacrymogènes dans le cimetière et aux alentours de la mosquée. Ceux qui étaient dans le cimetière ont vu une pluie de bombes lacrymogènes dans l’enceinte du cimetière. »

Selon le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), les policiers ne sont pas limités à lancer des gaz lacrymogènes dans le cimetière pendant l’enterrement des 11 jeunes tués les 14 et 15 octobre. Il les accuse d’avoir confisqué les cercueils dans lesquels étaient envoyés les 11 corps : « Ils ont lancé des bombes lacrymogènes dans le cimetière, ça ne leur a pas suffi. Ils sont venus ramasser et confisquer toutes les caisses qui avaient servi à transporter nos camarades ? Ces caisses sont actuellement confisquées à la CMIS n°1 de Cameroun. On n’arrive pas à les récupérer. C’est pour dire à quel point nos agents de sécurité sont devenus inhumains. »

Si un tel acte constitue aux yeux de Cellou Dalein comme le summum de la cruauté, il n’arrive pas du tout à comprendre le silence du président de la République sur cette situation : « Alpha Condé a perdu le sens de la raison. Je pense que c’est l’âge, c’est la sénilité sinon comment laisser commettre des actes comme ça sans que des sanctions ne tombent  le lendemain s’il était encore soucieux du devenir, de la cohésion de notre société ? »

La prochaine manifestation est prévue le jeudi 14 novembre 2019 sur l’autoroute Fidel Castro de la Tannerie (Matoto) à l’esplanade du palais du peuple.

Lire vidéo: