Inondation à Conakry :  le dégagement des passages d’eau se poursuit à Matoto

0
746

Le ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire (MVAT) poursuit ses opérations de dégagement des points de passage d’eau afin de préserver les populations d’éventuelles inondations qui sont lésion en cette saison hivernale.

Ce mercredi 28 août, une équipe du MVAT était dans la commune de Matoto, précisément à Sangoyah où elle a procédé au dégagement des passages d’eau de ruissellement « illégalement occupés ».

L’équipe était pilotée par la directrice communale de l’urbanisme, de l’habitat et de la construction de Matoto, Mme Souaré Aïssata, accompagnée de certains responsables du quartier Sangoyah.

S’adressant aux journalistes, Mme Souaré a rappelé que depuis « le début de la saison pluvieuse, il y a eu toujours des inondations qui ont été constatées dans la commune de Matoto. »  Selon elle, le département avait pris des dispositions avant même les grandes pluies de cette année parce que des marquages ont été faits partout où se trouvaient des points noirs.

Ces marquages terminés, aujourd’hui nous sommes à Sangoayah-Marché pour l’ouverture des passages d’eau, a-t-il déclaré. « Je pense que ces travaux qui sont en cours maintenant, vont non seulement dégager la route mais aussi des passages qui étaient complètement obstrués », a-t-elle précisé avant de promettre la poursuite de cette action entreprise par son département, à l’effet de soulager les populations qui sont confrontées aux conséquences malheureuses des grandes pluies.

Présent sur les lieux, le chef de quartier de Sangoyah Aboubacar Soumah, a de son côté, félicité le département en charge de la Ville pour ces travaux en cours : « nous ne sommes pas contents du déguerpissement mais on est content pour le dégagement des passages d’eau. Chaque année, il y avait des inondations dans ce quartier par faute de passages d’eau. Aujourd’hui, plusieurs passages d’eau viennent d’être ouverts grâce au ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire. Donc, nous sommes contents pour le travail fait et nous disons au ministre Dr Ibrahima Kourouma et sa suite de continuer ces genres d’initiative qui visent à soulager le bas peuple que nous sommes. »