Inondations à Conakry : Kalémoudou Yansané réfute des accusations portées contre Cellou Dalein

juillet 14, 2019 3:07

Quand il pleut à Conakry, la chaussée devient presqu’impraticable, parce que les eaux s’y déversent car les caniveaux sont bouchés soit par les ordures, soit par le sable. C’était le cas le jeudi au niveau de l’aéroport. Malheureusement pour l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), cette route avait été construite par Cellou Dalein Diallo. Ce qui fait que des détracteurs de l’opposant l’accusent d’avoir mal travaillé. Des accusations que réfutent le vice-président de l’UFDG, Kalémoudou Yansané.

« Aujourd’hui encore nous sommes en deuil. Le pays est en deuil. La Guinée est malade, malade de ses échecs. Nous sommes en deuil des échecs de notre Guinée, de notre pays, du pouvoir exécutif à commencer par l’assainissement de la ville de Conakry qui est dans un piteux état. On est incapable de drainer nos propres ordures. C’est une véritable honte. Maintenant on recherche de boucs émissaires. Si une ordure bouche un petit trou sur une route on dit que c’est El hadj Cellou qui a construit cette route il y a 15 ans, il y a 20 ans. On dirait que c’est El hadj qui est au pouvoir pour assainir les routes, pour entretenir les routes. C’est une foutaise. Les plus grands ouvrages, qu’on le veuille ou pas c’est grâce à El hadj Cellou Dalein Diallo, sous la direction éclairée du Général Lansana Conté. Nous, nous étions à côté d’eux comme des petits lieutenants. Il faut quand même lui reconnaître ça », a déclaré M. Yansané en marge de l’assemblée générale de l’UFDG ce samedi 13 juillet 2019.

L’autre problème soulevé par le vice-président de l’UFDG, c’est l’affaire d’Air Guinée que Cellou Dalein est accusé d’avoir vendu. Là aussi, le député dédouane son président : « L’unique avion que le président avait ici, le président Lansana Conté lui-même a demandé que cet avion soit liquidé. Les mauvaises langues parlent de ça jusqu’au aujourd’hui. Il y a des compagnies en Afrique qui ont plus de 50 avions, même les petits pays ont des avions pour l’État sauf la Guinée. Il y a un an, nous avons vu le président dans un avion en disant c’est le nouvel Air Guinée (Guinea Airlines, ndlr). Depuis un an où est l’avion là ? C’est une honte pour le pays, le pays est malade. »