Inondations à Conakry : le gouvernement au chevet de la famille des 5 victimes de Dabondy 3

mai 18, 2019 5:15

Une enveloppe symbolique de 40 millions de francs guinéens, 50 sacs de riz, deux bidons d’huile et un sac d’oignon, ce sont le vivre et le non-vivre que le gouvernement guinéen vient d’apporter à la famille qui a enregistré les 5 morts à Dabondy 3, dans la commune Matoto, suite aux pluies d’hier nuit. C’est le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le général Bouréma Condé qui a dirigé la délégation.

Il avait à ses côtés, le ministre de la Ville et de l’Aménagement, Ibrahima Kourouma, le Secrétaire général du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement Mamadou Diouldé Diallo, le Secrétaire général des Affaires Religieuses Aly Jamal Bangoura ainsi que le Commandant du Bataillon de génie militaire qui représentait le ministre de la Défense, Dr Mohamed Diané.

« Nous demandons à la famille éplorée de pardonner et que Dieu ait les âmes des disparus. Cette deuxième mission gouvernementale est la suite logique de celle que le chef de l’Etat a envoyée qui est conduite par le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana. Aujourd’hui, on ne parle pas de nourriture ni d’argent parce que le monsieur qui a perdu ses enfants, si on lui demandait de choisir entre l’argent et un seul doigt d’un de ses enfants, il choisira ses enfants. C’est pourquoi, nous sommes venus accompagner le Secrétaire général des Affaires Religieuses, au nom du chef de l’Etat pour qu’il prie pour ceux qui sont morts mais aussi, ceux qui sont restés dans la famille. Nous sommes venus pour faire le constat et aller rendre compte au président de la République », a expliqué le ministre Bouréma Condé.

Il faut par ailleurs rappeler que le bilan de ces inondations fait état de 5 morts issus tous d’une même famille.