Insécurité à N’Zérékoré :  un journaliste blessé par balle et un corps sans vie retrouvé dans un bâtiment inachevé

0
1268

La capitale de la Guinée forestière est en proie à une recrudescence du banditisme en ce début d’année. En effet, deux cas polarisent la situation d’insécurité durant ces 48 heures, il s’agit  de  la découverte du corps du septuagénaire, Bo Mamoudou Keita, marié à une femme et père de 8 enfants et de l’attaque subie par  Mamady Traoré, journaliste à la radio Baobab, dans la  nuit de mardi à mercredi aux environs de  3 heures du matin, qui s’en est tirée avec des blessures par balles, a-t-on appris sur place.

Sur les circonstances de la disparition de Bo Mamoudou Kéita, le chef de quartier de Heremakono,  Sory Lamah précise « c’est depuis le 22 décembre 2020 que Bo Keita est sorti de la maison familiale. Et le lendemain, j’ai été informé de sa disparition. Depuis lors, on s’est mis à sa recherche. Mais hélas c’est seulement aujourd’hui (mercredi, ndlr) qu’on a découvert son corps dans ce bâtiment inachevé dans un état de décomposition. C’est ainsi que j’ai informé le maire. Pour le moment, nous ne savons pas comment cela est arrivé », a-t-il indiqué.
Le cas concernant l’attaque contre Mamady Traoré, journaliste à la radio Baobab s’est produit  dans la nuit du mardi aux environs de  3 heures du matin, au quartier Gonia Scierie. Interrogé par notre reporter,  Mory Doumbouya, proche de la victime, raconte les circonstances: « c’est hier à 3 heures du matin que Mamady Traoré a reçu la visite des bandits. Et dans cette attaque, ils ont emporté son téléphone, l’écran téléviseur, de l’argent et plusieurs objets de valeur. Avant de tirer sur lui à l’aide d’un fusil de calibre 12. Il a été atteint au niveau du bras et du bas ventre. Au moment où je vous parle, il est dans les mains des médecins. Et je ne peux pas en dire assez sur son état de santé ».
Pour ces deux actes, le maire de la commune urbaine de N’Zérékoré, Moriba Albert Delamou, s’est exprimé en ces termes: « c’est vraiment regrettable ce que nous venons d’enregistrer. Mais croyez-moi, tous les moyens vont être déployés par les autorités que nous sommes pour démasquer les auteurs de ces actes criminels ».
Et d’ajouter:  » C’est pour cette raison que nous demandons aux populations de faire preuve de bonne collaboration avec les services de sécurité. Car ces criminels logent bien dans des concessions et pour les démasquer, il faut une collaboration », dira Moriba Albert Delamou.
A rappeler que depuis le mois de décembre 2020, les populations de N’Zérékoré sont vraiment préoccupées par cette montée grandissante de l’insécurité.
A noter que Bo Mamoudou Keita a été enterré dans la soirée de ce mardi. Et que Mamady Traoré, lui, continue de recevoir des soins à l’hôpital régional de N’Zérékoré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.