Insécurité à Siguiri: Deux présumés bandits mis aux arrêts

0
602
Deux présumés bandits ont été mis aux arrêts par les forces de défense et de sécurité à Siguiri. Ils sont accusés d’attaque à main armée, a appris  votre quotidien électronique guineenews ce mardi 14 avril 2020.

C’est dans les locaux de la compagnie de la gendarmerie départementale de la ville que ces deux présumés bandits ont été présentés à la presse.
Selon le commandant du camp d’infanterie de Siguiri, le colonel Mamadi Condé, ils sont reprochés d’avoir tiré sur un orpailleur en emportant une somme de soixante millions et une quantité d’or.
« L’orpailleur qui a été fusillé à Tabakoro et son argent et son or emportés. Ce sont ces gens qui ont effectué l’opération. C’est un groupe mais continuons les enquêtes. Mais, celui qui est cité comme le cerveau avait été arrêté ici et envoyé à la maison centrale de Kindia. Mais, aujourd’hui, c’est ce même élément qui continue à semer la terreur. Je me demande comment il est sorti sans purger sa peine. C’est vraiment, une situation compliquée pour moi », a-t-il ajouté.
L’un des présumés interrogé a reconnu avoir participé à ladite opération comme le pilote de la moto. « Moi, c’est mon ami qui m’a dit de l’accompagner quelque part à Tabakoro. Il a tiré sur l’orpailleur et pris son sac. Moi je conduisais la moto. »
A retenir que l’attaque dont il s’agit s’est déroulée au mois de mars 2020 sur la route de Kourémalé où l’orpailleur Solo Sidibé a été atteint par balle avant d’être admis dans une clinique à Bamako. Notons enfin qu’une somme de 60 millions GNF avaient été emportés par les malfrats.