Insécurité : la police démantèle le cerveau d’enlèvements des citoyens à Conakry

0
2214

La Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) a présenté ce mercredi 21 avril trois présumés auteurs d’enlèvement de l’opérateur économique, Thierno Mamadou Dansoko, à son domicile à Nongo, dans la haute banlieue de Conakry.

Devant la presse, le principal suspect de l’enlèvement de l’opérateur économique et d’autres cas d’enlèvements à Conakry, Sidy Mohamed Diallo a librement reconnu les faits portés contre lui (lire la vidéo).

D’après le Contrôleur général de police, le directeur régional de la police de Conakry et le porte-parole de la police nationale, Boubacar Kassé, ils sont poursuivis pour terrorisme, enlèvement, séquestration, demande de rançon, association de malfaiteurs, vol aggravé, détention et usage d’armes de guerre.

Le 6 avril 2021, la DCPJ a procédé à l’interpellation et au déferrement à la maison centrale de Conakry de huit individus poursuivis dans le même cadre.

Ibrahima Sidy Diallo a reconnu librement être l’auteur principal de l’enlèvement, la séquestration, la demande de rançon de l’opérateur économique, Thierno Mamadou Dansoko. M. Diallo a déclaré que c’est lui-même qui a planifié cette opération d’enlèvement en achetant des armes de guerre à savoir trois PMAK, deux pistolets TT30, 15 boites chargeurs PMAK, deux machettes et plus de 300 munitions qui ont été trouvés chez lui lors de la percussion à son domicile”, témoigne-t-il.

Sidy a précisé avoir commis ces enlèvements en complicité avec un certain Joe en fuite, Boubacar Thiam alias Sénégalais en détention à la maison centrale de Conakry.

Il a reconnu être récidiviste des cas d’enlèvement de certains citoyens guinéens entre autres, Alpha Souleymane Baldé, enlevé en 2016 par son groupe composé de Lamine Kanté dit Cheick Condé, Oumar Keita et margis-chef David Kamano tous en détention à la maison centrale de Conakry. Une rançon de 70 000 dollars a été versée à cet effet.

Il a aussi reconnu l’enlèvement de Abdoulaye Djibril Barry, fils de l’opérateur économique Guerguédji. Ce dernier a été enlevé en 2019 par son groupe composé de Thierno Ibrahima Sow et consort. A cette occasion, une rançon de 240 mille dollars avait été versée.

Il a dénoncé un autre groupe pour avoir enlevé un vieux à Koloma Soloprimo en 2013 où une rançon de 40 mille dollars avait été versée (…). Un autre citoyen a été enlevé au quartier Hamdallaye en 2013 où une rançon de 60 mille dollars avait été versée à cette occasion.

Pour terminer, il a rappelé qu’au moment de son interpellation, Sidy était prêt à lâcher une grenade pour dire qu’il est prêt à mourir avec les agents. Mais « avec le professionnalisme, les agents ont fini par le neutraliser et le mettre en état d’arrestation ». Le mis en cause a rejeté en bloc cette affirmation.

Interrogé, le suspect d’enlèvement de l’opérateur économique Thierno Mamadou Dansoko et d’autres cas d’enlèvements à Conakry est revenu largement sur son modus operandi. Lisez la vidéo !