Insécurité : un réseau de ravisseurs démantelé par la police judiciaire

juin 7, 2018 3:00
0

Le kidnapping, c’est le tout nouveau phénomène d’insécurité auquel la Guinée est de plus en plus confrontée. Après le réseau de ravisseurs qui a enlevé Elhadj Doura, il y a quelques mois, un autre vient d’être démantelé par la police judiciaire.

Le 19 mai dernier, un opérateur économique libanais du nom de Mahmoud Matar a été enlevé et séquestré dans un immeuble à Dixinn Bora, dans la commune du même nom. Les auteurs de ce kidnapping n’étaient autres que des compatriotes de la victime, avec la complicité d’un autre Guinéen.

Ce 6 juin, la police judiciaire a présenté ces deux ravisseurs libanais qui sont Mohamed et Ali Médane. Quant au Guinéen, il a pris la poudre d’escampette.

C’est à Coyah que la police a mis main sur ces présumés bandits. C’est là qu’ils devaient recevoir la rançon de 70 mille dollars qu’ils avaient réclamée pour libérer leur otage.

«Nous avons réussi à libérer M. Mahamoud Matar mais les ravisseurs avaient demandé qu’on leur ramène l’argent à Coyah. Donc s’ils étaient payés, ils allaient indiquer où trouver Mahmoud Matar. C’est plusieurs jours après, dans le courant de la semaine dernière que nous avons réussi à mettre main sur Mohamed et Ali Medane », a expliqué chez nos confrères de la télévision nationale, Abdoul Gadiri Condé, Directeur national de la Police judiciaire.

« Le Guinéen en cavale,  lui qui avait le véhicule de Mahmoud Matar, a garé et parti pour une destination inconnue », a ajouté M. Condé

 Un des ravisseurs dit avoir attaqué Mahmoud Matar à Dixinn à cause de l’argent. « On n’a rien gagné dans ce rapt’’, regrette-t-il.