Insolite : donné pour mort, Dr Moumini Diallo exerce sans salaire depuis août 2018 à l’hôpital de Dabola

avril 30, 2019 11:23

Dr Moumini Diallo est un chirurgien gynécologue à l’hôpital préfectoral de Dabola. Son numéro matricule  est le 269 731 M. Depuis 2018, ce médecin est sans salaire. Donné pour mort pendant la période d’Ebola, il a été radié de l’effectif sanitaire de la fonction publique. Malgré cela, il continue toujours à exercer sans salaire au sein de l’hôpital de Dabola.

Contacté par notre rédaction, la victime revient sur les circonstances de la suspension de son salaire : « depuis janvier 2012, j’ai été muté à Dabola. Je suis en plein activité. Tout le monde est témoin. C’est avec une grande surprise que j’ai appris que mon salaire est bloqué parce que je suis décédé. Ceux qui ont dit que je suis décédé, n’ont pas envoyé un papier au niveau de la direction préfectorale de la santé. C’est lorsque ceux qui sont venus payer les pensions ont cherché à rencontrer la famille de Moumini Diallo qu’on s’est rendu compte. Depuis ce jour, je cherche à être rétabli mais ça n’aboutit pas ».

Dr Sékou Yalani Camara, le directeur préfectoral de la santé et Dr Mamadou Dramé, son adjoint, sont tous unanimes que le donné pour mort travaille actuellement au sein de l’hôpital.

Contacté, Dr Faza, le directeur des ressources humaines parle d’erreur  et précise: « il y a eu erreur par rapport à son nom. On l’a confondu avec ceux-là qui sont décédés par suite d’Ebola. Il n’était pas seul. Il y avait le directeur de l’hôpital de Kouroussa et il y a aussi un médecin qui était à l’hôpital sino-guinéen. Pour ces deux derniers, on a été saisi et on a envoyé le dossier à la fonction publique qui a corrigé.

Le mouvement de cadres à la fonction publique explique le retard dans le traitement de son dossier. Je lui ai demandé de venir suivre pas à pas l’évolution de son dossier ».

Pendant la période de riposte contre Ebola, l’hôpital de Dabola a perdu trois agents: l’ancien chef de service de la maternité, Dr Mamadouba Camara, le médecin généraliste, Dr Ansoumane Condé et un infirmier d’état, Aboubacar M’ma Camara.

Depuis maintenant neuf mois que Dr Moumini Diallo  est sans salaire, il tire le diable par la queue.