Insolite : le sort d’une bande de fous de nationalités différentes divise les mairies de Mamou et Dabola

0
324

C’est un fait qui paraît être insolite mais qui a intéressé les autorités locales. Un groupe de fous a été retrouvé dans la sous-préfecture de Saramoussaya le mardi 19 novembre. Ce sont 10 personnes folles dont 4 dames qui seraient chassées de Dabola, a-t-on appris.

Interrogé par la rédaction locale de Guinéenews, Elhadj Amadou Tidjane Diallo, maire de la commune urbaine de Mamou, apporte des précisions :   » ces fous ont été mobilisés à Dabola à destination de Mamou. Ils ont été débarqués dans le village de Djella dans la sous-préfecture de Saramoussaya. La Gendarmerie de Mamou a été saisie de leur présence sur les lieux. Ils ont été par la suite déposés à Mamou pour des fins d’enquêtes.’’

Voici la liste de ces personnes souffrant de la démence :

-Mamadou Diallo affirme qu’il est originaire de Macenta tantôt de Dabola tantôt de Dinguiraye.

-Mamadou Oury Diallo (Koin-Tougué). Il avait 65 000 GNF en poche.

-Laye Donou, (Burkina Faso)

-Sayon Camara (Forécariah)

-Mamadou Kaba (Kouroufindé-Dabola)

-Fatoumata Binta Touré (Gambie.)

-Fatim Cisse (Dabola)

Hawa Lingani (Burkina Faso)

Les deux autres n’ont pas décliné leurs identités.

La mairie de Mamou les a aussitôt pris en charge tant sur le plan de l’habillement que de la nourriture. Des dispositions sont en train d’être prises par les autorités locales afin de les ramener à Dabola, leur point de départ.

Contacté par Guinéenews, Aboubacar Sidiki Koulibaly, le maire de la commune urbaine de Dabola nie avoir fait embarquer ces fous pour Mamou. « Nous avons des fous qui sont agressifs et pour éviter des incidents, nous avons fait un ratissage des fous pour les rendre à leurs parents. Nous n’avons jamais embarqué de fou pour Mamou. Si on nous dépose des personnes inconnues, nous allons les ramener à Mamou », prévient-il.