voir Plus
    mardi, 20 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Insolite : le sort d’une bande de fous de nationalités différentes divise les mairies de Mamou et Dabola

    C’est un fait qui paraît être insolite mais qui a intéressé les autorités locales. Un groupe de fous a été retrouvé dans la sous-préfecture de Saramoussaya le mardi 19 novembre. Ce sont 10 personnes folles dont 4 dames qui seraient chassées de Dabola, a-t-on appris.

    Interrogé par la rédaction locale de Guinéenews, Elhadj Amadou Tidjane Diallo, maire de la commune urbaine de Mamou, apporte des précisions :   » ces fous ont été mobilisés à Dabola à destination de Mamou. Ils ont été débarqués dans le village de Djella dans la sous-préfecture de Saramoussaya. La Gendarmerie de Mamou a été saisie de leur présence sur les lieux. Ils ont été par la suite déposés à Mamou pour des fins d’enquêtes.’’

    Voici la liste de ces personnes souffrant de la démence :

    -Mamadou Diallo affirme qu’il est originaire de Macenta tantôt de Dabola tantôt de Dinguiraye.

    -Mamadou Oury Diallo (Koin-Tougué). Il avait 65 000 GNF en poche.

    -Laye Donou, (Burkina Faso)

    -Sayon Camara (Forécariah)

    -Mamadou Kaba (Kouroufindé-Dabola)

    -Fatoumata Binta Touré (Gambie.)

    -Fatim Cisse (Dabola)

    Hawa Lingani (Burkina Faso)

    Les deux autres n’ont pas décliné leurs identités.

    La mairie de Mamou les a aussitôt pris en charge tant sur le plan de l’habillement que de la nourriture. Des dispositions sont en train d’être prises par les autorités locales afin de les ramener à Dabola, leur point de départ.

    Contacté par Guinéenews, Aboubacar Sidiki Koulibaly, le maire de la commune urbaine de Dabola nie avoir fait embarquer ces fous pour Mamou. « Nous avons des fous qui sont agressifs et pour éviter des incidents, nous avons fait un ratissage des fous pour les rendre à leurs parents. Nous n’avons jamais embarqué de fou pour Mamou. Si on nous dépose des personnes inconnues, nous allons les ramener à Mamou », prévient-il.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE