Installation de maire à Gueckedou : un conseiller de RDIG prié d’attendre dehors !

octobre 19, 2018 2:05
0

Temba Fodé Millimono, un des conseillers retenus sur la liste RDIG n’a pas participé au vote. Il a été interdit d’accès à la salle où le vote a eu lieu. Jean-Marc Telliano, le président de RDIG lui a demandé de signer la procuration pour faire voter un autre à sa place. Comme quoi, il ne lui inspire pas confiance. Ce conseiller jugé « incertain » a été mis dehors de peur qu’il ne porte son choix sur l’adversaire. Interrogé ce matin par les confrères de la Radio Espace, c’est un conseiller avec la mort dans l’âme qui s’est expliqué.

« A l’heure où je vous parle, ils sont en train de voter à l’intérieur. Je suis arrêté devant la salle où le vote a lieu. On m’a écarté. Jean-Marc Telliano, le président du parti m’a obligé à l’aube, c’est-à-dire à 3 heures du matin à signer une procuration au profit d’un militant pour voter à ma place. Jusqu’ici je m’étais opposé à cette violation de loi, mais pour une raison de quiétude dans la ville, à cause de tous ces jeunes qui sont avec moi et au nom de la paix, j’ai accepté d’apposer ma signature sur le papier de la procuration. Je ne veux pas de violence à Gueckedou », a-t-il dit.

A savoir pourquoi le président de son parti n’a pas confiance en lui, le conseiller « indésirable » soutient que c’est à cause de sa compagnie  jugée « douteuse ». Jean-Marc Telliano pense que Temba Fodé Millimono n’est pas loyal envers lui. Il faut alors l’écarter pour éviter une surprise dans la salle. « On doute de moi. Parce qu’on me voit marcher ensemble avec Pé Doré qui  est un membre influent du Bloc Libéral de Faya Millimono. Or, ce monsieur n’est un qu’un ami de longue date ! Un ami d’enfance ! Je lui fais le dos à cause de la politique ? Je dis non. Nous entretenons des relations personnelles en dehors de la politique. Malgré cette relation, j’ai été loyal vis-à-vis du président de RDIG. Notre parti s’est allié au RPG, je suis d’accord. Mais toujours on doute de moi. Pour éviter les troubles,  pour éviter que Gueckedou ne tombe dans un tourbillon de violence, j’ai accepté de signer la procuration. Et surtout quand je vois tous ces jeunes autour de moi, je dis ça ne vaut pas la peine d’engager un bras de fer… »

Il faut retenir que Telliano a reçu à faire signer trois conseillers de son parti. Il les a remplacés par d’autres.