Installation des communes : un comité de réflexion est créé (Damaro)

0
715

«Nous ne pouvons pas prendre le risque d’avoir une CENI illégale, une assemblée nationale illégale parce que nous allons avoir beaucoup plus de crises que nous ne souhaitons». Cette déclaration est signée du président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel, Amadou Damaro Camara à la faveur des travaux de la 21ème session du comité de suivi du dialogue inter guinéen qui se sont tenus ce lundi 16 avril à Conakry.  Lisez l’intégralité de sa déclaration à la presse!

«Il a été question d’abord du compte rendu de la sous-commission qui a reçu les griefs des différents partis politiques. La CENI, pour nous parler de l’audit du fichier électoral qui est un des points de l’accord. Les deux points ont été suffisamment débattus et nous nous sommes proposé des conclusions d’installer les communes. A ce point, un comité de réflexion de deux personnes par acteur politique, a été mis en place pour éventuellement voir dans quelle mesure nous allons trouver de solution au contentieux électoral. La CENI a partagé avec les acteurs politiques leur mémo sur le déroulé de l’audit du fichier électoral.  La séance prochaine, nous allons faire des propositions concrètes pour que nous ayons les élections à date.  Nous ne pouvons pas prendre le risque d’avoir une CENI illégale, une assemblée nationale illégale. Parce que nous allons avoir beaucoup plus de crises que nous ne souhaitons. L’espoir est permis, toutes les parties sont prêtes à mettre un dossier sur la table et prêtes à discuter sans tabou de toutes les propositions».