Installation des élus locaux : le RPG battu par un indépendant, à Faranah

octobre 19, 2018 6:08
0

Après huit mois d’attente, les populations de Faranah connaissent enfin le nom de celui qui va diriger les destinées de la commune urbaine.

Après l’élection des maires des communes rurales de Tindo, Nialia, Beindou et de Songoya le mercredi, 17 octobre, c’était au tour des conseillers de la commune urbaine et le reste des communes rurales d’élire ce vendredi, 19 octobre 2018 leurs bureaux exécutifs.  Cela, sous un dispositif sécuritaire monté par l’escadron mobile Nº13 de la gendarmerie.

Dans la commune urbaine, le vote qui s’est tenu à huit-clos dans la grande salle de réunion de la mairie a connu la participation de 33 conseillers élus le 4 février dernier notamment 12 pour le mouvement indépendant, 12 du rpg-arc-en-ciel, 5 de l’Ufdg, 1 du PDG-RDA, 1 du PADES, 1 de FIDEL et 1 de l’UFR. Incroyable mais vrai, le parti de la mouvance a perdu l’exécutif.

A l’issu du vote, le mouvement indépendant pour le développement local de Faranah (MIDLF) a remporté la victoire à la tête de la mairie avec 19 voix contre 14 pour le RPG sur les 33 suivi d’un autre candidat du même mouvement indépendant comme premier vice maire. Ce qui reste à dire que même certains du RPG-Arc-en-ciel ont voté ce mouvement indépendant pendant cette présente session.

Âgé de 31 ans et ingénieur agro-économiste, Oumar Camara, la tête de liste du mouvement indépendant est donc élu pour les cinq prochaines années avec 19 voix contre 14 pour le RPG.

En commun accord avec les alliés du mouvement indépendant, l’UFDG garde le poste du deuxième vice-maire, le PDG-RDA s’empare également du poste du troisième vice-maire et la Force des intègres pour la démocratie et la liberté (FIDEL) bénéficie le poste du quatrième vice-maire.

A noter que l’UFDG était le faiseur de roi dans cette élection.