Installation des maires: le RPG et l’UFR signent un pacte d’alliance

août 13, 2018 5:59
0

Le parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel et l’Union des Forces républicaines (UFR) de l’ancien Premier ministre Sidya Touré, ont signé ce lundi 13 août à Conakry un accord d’alliance en prélude à la mise en place des conseillers communaux.

La cérémonie de signature de cet accord entre ces deux formations politiques a eu lieu dans la salle du groupe parlementaire de l’alliance Républicaine en présence de certains membres des deux partis signataires.

Le président du groupe parlementaire du RPG Arc-en-ciel, Amadou Damaro Camara, représentant la mouvance présidentielle à cette cérémonie, dira à l’entame que cet accord a été négocié depuis de longues semaines, de long mois et pendant de longues heures par les deux directions nationales des deux formations politiques. C’est pourquoi, estime-t-il, cet accord ne fera pas de tollé.

Pour Amadou Damaro Camara, en ce qui  ce qui concerne les élections communales, les alliances de ce genre se passent dans toutes les démocraties.

«Ce n’est pas une violation de la loi. C’est cela la nature même du scrutin proportionnel qui oblige en cas de manque de majorité absolue à toutes les parties de manière souvent triangulaire, de se retrouver pour constituer l’exécutif des communes », a précisé le député qui félicite le camp de l’UFR pour leur sens de retenue, de la démocratie.

Parce que, avoue-t-il, «cet accord a posé très peu de problèmes. J’espère que ce sera un choc à d’autres alliances un peu plus importantes pour des élections futures en Guinée, a-t-il souhaité.

Parlant du contenu, Damaro confie que les deux parties ont convenu qu’au niveau de certaines communes rurales, l’UFR va soutenir les candidats du RPG et dans d’autres communes, les conseillers du RPG vont soutenir les candidatures de l’UFR. Par exemple, à Matam, Boké, Koulaboui, nous allons soutenir le candidat de l’UFR et eux aussi, ils vont soutenir notre candidature à Matoto, Kamsar etc, précise le député de la majorité présidentielle.

De son côté, le président du groupe de l’alliance républicaine Deen Touré, a déclaré que les résultats des élections communales ont montré que personne ne peut diriger, seul, une commune.

C’est dans cet esprit que l’UFR et le RPG se sont rapprochés pour collaborer dans la mise en place des exécutifs, dira-t-il. Plus loin, il souligne que le principe de l’accord n’est pas que régional, il concerne toute la Guinée parce que c’est la direction nationale du parti qui a signé.

«Il en est de même pour les conseils régionaux, pour la désignation des présidents des conseils de quartiers et de districts.

Notons que cette signature de protocole d’accord électoral entre ces deux formations politiques intervient après l’accord de sortie de crise signé le 08 août entre le parti du chef de file de l’opposition, l’UFDG et le  parti présidentiel, RPG. Mais depuis la signature dudit accord, on assiste à des contestations dans les communes concernées.