Insurrections contre les délestages : Causes, conséquences et remèdes

avril 20, 2018 4:55
0

Causes et les conséquences

Elles sont nombreuses et d’origines diverses : les sommes faramineuses d’argent mises dans la fourniture de l’eau et de l’électricité pour le peu de résultats, ont été fustigées et dénoncées par l’opposition politique. Il se trouve que c’est dans les zones et les fiefs de cette opposition que les coupures et délestages sont les plus fréquents et récurrents. (Photos d’archives)

C’est dans ces zones que les manifestations politiques sont les plus réprimées, c’est dans ces zones où il n’y pas d’école publique, les populations sont obligées de tout payer cher. Laissés pour compte, les jeunes sont devenus inciviques, surtout que les factures d’électricité tombent de façon fantaisiste  comme des provocations avec des surfacturations abusives. Nous profitons de l’occasion pour signaler à EDG que depuis un certain temps, les électriciens de quartier ne sont plus là et le réseau ne se porte que mieux et n’a plus connu de défection et de panne… .

 Les frustrations politiques mises sur le manque d’infrastructures pour les jeunes en plus des délestages fréquents par-dessus des incendies causés par des transformateurs qui ne correspondent plus aux besoins, on voit bien que c’est déjà beaucoup de griefs à juste raison. Cela ne se voit pas dans les autres zones paisibles de Conakry, convenons-en, les frustrations sont nombreuses. Ce n’est pas en diabolisant les populations qui manifestent pour leurs droits légitimes que les choses s’arrangeront, bien au contraire.

Parler de surcharges est une fuite en avant et un manque de responsabilité et de compétences, parce que la question serait de savoir pourquoi autoriser des branchements supplémentaires, quand on sait pertinemment que les transformateurs ont atteint leur limité de capacité et ne peuvent plus les supporter ? Ce qui est encore plus à condamner, c’est l’empressement et la rapidité d’EDG à débrancher et à couper les fils, quant aux pénalisations qui s’en suivent, elles ne perdent pas de temps. En plus, ce qui fait dépasser la mesure, on ne sait pas si EDG continue sa mauvaise habitude de couper les fils pendant les périodes de délestage : coupure dans coupure, et pour la remise, elle sait trainer les savates. Prompte à couper pour les pénalités et lente à rétablir les abonnés, dont certains sont obligés de faire la queue pendant des heures voire des jours.

 La solution de paiement facilité avec « Guinée games », pas beaucoup ne savent comment faire…

Remèdes

Connaissant les causes et les conséquences, les remèdes sont faciles. La solution est prête avec les nouvelles installations et les compteurs pré et post payés, mais pour cela, il faudrait installer de nouveaux transformateurs et brancher seulement les foyers en fonction de leurs capacités nominales, sinon en deçà, pour tout éviter.

Quant aux populations, la sauvegarde des installations d’EDG doit être une cause commune. Pourquoi vandaliser les installations électriques sous l’effet de la colère et endurer des jours et des semaines dans le noir ? Vouloir passer outre, c’est un affrontement avec les forces de l’ordre pour avoir plus mal encore ? Il faut préférer les coupures temporaires que d’avoir une bosse sur la tête ou des bleus aux parties charnues, ou un séjour dans une prison puante de Conakry.

Les jeunes doivent savoir raison gardée et EDG doit remplir ses fonctions avec conscience pour éviter d’autres pertes dans les incendies. Si les factures sont payées à temps, même en période d’étiage, le thermique pourrait satisfaire les populations.

Alpha Condé et Cheick Taliby Sylla ont la même monomanie. Le grand Manitou de Sékhoutoureyah a une pensée et une obsession à sens unique, rien ne lui arrachera l’idée arrêtée et figée de construire des barrages et toujours des barrages. S’il a la possibilité de construire un barrage à Sékhoutoureyah, il le ferait. Il a transmis cette compulsion à l’autre, son ministre des barrages. Pourquoi attendent-ils pour introduire le solaire, qui pourraient tout suppléer ?

Ce manque constant de sens pratique des deux hommes serait réciproquement contagieux ? Vivement le solaire !