Interdiction de la manif du 8 juillet : Sidya répond à Bouréma Condé 

0
1054
Sidya Touré, UFR

« Nous attendons des réponses officielles »

C’est un président de l’Union des forces républicaines plutôt légaliste que nous avons eu au téléphone dans la matinée de ce mercredi 1er juillet 2020. Face à l’argumentaire développé hier mardi par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation par rapport au refus opposé à la tenue de la marche programmée du FNDC pour le mercredi 8 juillet prochain, Sidya Touré est plus que catégorique.

« Nous attendons les documents écrits. Par rapport à cela nous prendrons nos dispositions. Nous avons adressé les courriers de manière officielle et nous attendons des réponses officielles. Et à partir de là, le FNDC (Front national pour la défense de la Constitution, ndlr) se retrouvera pour décider de la marche à suivre », a indiqué notre interlocuteur au bout du fil.

Réagissant à une question en lien avec la manif du 8 juillet qui lui a été posée hier par un journaliste, le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, le général de brigade Bouréma Condé a renvoyé la question en ces termes :

« (…). Est-ce qu’au cours d’une marche, on va dire ‘‘marchez à un mètre les uns des autres, marchez en portant les bavettes, marchez en lavant vos mains, nous nous promènerons avec des kits de lavage des mains le long de la marche ? Je vous laisse le soin de penser et de trouver la réponse ».