Interdiction des manifs en Guinée: la décision du ministre Bouréma attaquée devant la Cour Suprême

juillet 29, 2019 7:01

L’Organisation guinéenne de défense des droits de l’Homme (OGDH) et Mêmes Droits pour tous, deux organisations de défense des droits de l’Homme, ont déposé ce lundi 29 juillet, à la Cour Suprême, une requête en annulation de l’acte du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation interdisant les manifestations en Guinée. Pour ces organisations, l’acte du ministre est illégal.

« Nous espérons que ce recours pour excès de pouvoir va restaurer le droit de manifester en Guinée », a déclaré Me Foromo Frédéric Loua, président de l’ONG Mêmes Droits pour Tous.

« En prenant une mesure d’interdiction générale de toutes manifestations, le ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation viole l’article 10 de la constitution. En conséquence, sa décision mérite d’être annulée », peut-on lire dans la requête aux fins d’annulation déposée par les avocats des deux organisations à la Cour suprême.

Il faut rappeler que la décision du ministre Bouréma Condé interdisant toute manifestation en Guinée est intervenue courant juillet 2018.