Interpelé pour « diffamation », l’activiste Lansana Diawara recouvre sa liberté (avocat)

0
4150

Convoqué hier lundi par la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DPJ) à Kaloum, l’activiste Lansana Diawara a recouvré sa liberté ce mardi 26 novembre, a-t-on constaté sur place.

Joint au téléphone par Guinéenews©, son avocat Me Thierno Souleymane Barry Lansana Diawara a déclaré que son client n’a pas été arrêté mais plutôt, qu’il a reçu une convocation de la DPJ (direction de la police judiciaire) pour diffamation par voie de presse de la part de l’ancien ministre de la Sécurité et de la Protection Civile Alpha Ibrahima Kéira. C’est cette convocation qu’il a répondue.

« Lansana Diawara a été entendu sur Procès-Verbal (PV). Le dossier a été transmis au parquet général de Dixinn pour ce mardi 26 novembre à 11 heures. C’est à 14 heures que mon client a été entendu par le procureur de la République qui a décidé que l’affaire soit jugée en citation directe non pas sur la base du code pénal mais plutôt, de la loi sur la liberté de la presse. Cela signifie que pour le moment, mon client est chez lui. Si à l’intérieur d’un délai, il n’y a pas eu d’entente de part et d’autre, la procédure va suivre son cours normal », a-t-il laissé entendre au bout du fil.

Il faut par ailleurs rappeler que Lansana Diawara est le Coordinateur de la Maison des Associations et ONG de Guinée (MAOG), une plate-forme de la société civile et également le président des brassards rouges qui luttent eux-aussi contre le troisième mandat en Guinée.