Jacques Gbonimy de l’UPG : « Jean Marie et Conté ont été de très bons amis »

0
558

L’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG) était parmi les formations politiques invitées à la cérémonie marquant les 11 ans du décès de l’ancien Président feu Général Lansana Conté à cause, dit-on, des liens que le fondateur de ladite formation, feu Jean Marie Doré, entretenait avec le défunt président. C’est du moins ce que nous confié Jacques Gbonimy, actuel président de l’UPG qui s’est exprimé au micro de Guinéenews.org.

« D’abord il faut retenir que c’est le PUP (Parti de l’Unité et du Progrès) qui nous a invités à cette grande cérémonie. C’est ma deuxième fois d’y prendre part. Ça une grande signification pour nous. Si après 11 ans du décès de Lansana Conté, les gens continuent à se retrouver pour faire revivre son passé, c’est qu’il a été un homme important pour notre pays. Le monde qui a pris part à cette cérémonie prouve que les gens gardent un très bon souvenir de lui. Et c’est dans ce cadre que nous sommes venus. Et vous vous souviendrez aussi que Lansana Conté, malgré que Jean Marie Doré était à l’opposition, ils ont été de très bons amis. Parce qu’il était sur le chemin de la vérité. A cause de cela, nous sommes venus pour prendre part à cette fête commémorative et nous gardons de très bons souvenirs du Général Lansana Conté. En plus de sa gestion, il y a aussi sa personnalité et son social qui a marqué tout le monde. Nous retenons de lui par exemple l’unité qu’il a semée comme son parti l’indiquait, le Parti de l’Unité et du progrès. Sous l’ère Conté, on n’a pas connu une division entre le peuple de Guinée, comme on a connu sous d’autres régimes », a témoigné Jacques Gbonimy.

Contrairement à d’autres intervenants, le leader de l’UPG s’abstient de faire une comparaison entre la gouvernance actuelle et celle de l’ère Conté.

« Je ne fais aucune comparaison, je viens pour commémorer sa mémoire qui, pour moi, est importante pour le peuple de Guinée et pour l’UPG particulièrement, à cause aussi de ses relations avec Jean Marie Doré », a conclu le président de l’Union pour le Progrès de la Guinée.